Reflets 1 – Épisode 24

Смотреть бесплатно сериал — курс французского языка Reflets 1. Серия 24 :

Чтобы открыть нужную вам рубрику, жмите + Закрыть –

DESCRIPTION LA SÉRIE (описание серии):

24 серия. Prêts pour la fête ? – Готовы к празднику ?

В мастерской, Виолэн и Джули обсуждают заказ. Джули возмущается что принесла заказ на 15 000 франков, а подруга ещё и не довольна. Виолэн говорит, что благодарна ей за этот супер заказ, но 50 платков за шесть дней, это легче сказать, чем сделать. Джули спрашивает её, может ли кто-нибудь ей в этом помочь. Виолэн отвечает, что у неё есть две хорошие подруги, которые учились с ней на одном курсе, но она боится, что они не свободны. Джули протягивает ей телефон со словами – «Позвони им быстро чтобы всё организовать.» Виолэн говорит, что нужно ещё найти шёлк.

Немного позже, на рынке Святого-Петра, девушки подходят к продавцу тканей. Виолэн представляет Даниеля и Джули друг другу. Потом говорит Даниелю, что сегодня ей нужно большое количество шёлка и по хорошей цене. Он напоминает ей привычки продавцов – сначала заказ, а потом разговор. Затем, спрашивает шутя, сколько километров им дать. Услышав, что девушкам нужно 50 метров, Даниэль спрашивает, что они будут делать с пятьюдесятью метрами шёлка, не намереваются ли они покрыть Священное-Сердце (название площади) ? Виолэн говорит, что не в этот раз, но у неё большой заказ и она очень подавлена. Даниель извинившись сообщает, что начал свой последний рулон вчера, и может дать им не более двадцати метров. Девушки берут у него ткань. Джули спрашивает у подруги, знает ли она других поставщиков, на что Виолэн отвечает – «конечно, но это будет дороже…»

Джули приходит домой с коробкой платков. Паскаль смотря на коробку говорит– «А ! Это твои знаменитые платки ?» Он удивляется тому, что им удалось сделать тридцать платков за три дня. «Это настоящая фабрика !» – восхищается Паскаль. Затем, обмотав один платок вокруг шеи говорит, что не верил тому, что они смогут сделать их так быстро, и что девушки будут даже впереди. Потом, даёт Джули прочитать статью в газете, и советует сначала сесть. Джули читает статью вслух, где говорится о том, что в связи с многочисленными беспорядками, вызванными обширными ремонтными работами в северной зоне Парижа, начальник региона отменил фестиваль блошиного рынка. Этот традиционный праздник состоится, как только работа будет завершена. Джули тяжело вздыхает. А Паскаль смотрясь в зеркало, говорит, что платок ему очень хорошо идёт. Он спрашивает Джули, что она об этом думает.

После очередной серии вас как всегда ждёт GRAMMAIRE, VARIATIONS и рубрика CIVILISATION с новой темой – Le patrimoine, reflet dune civilisation.


LES PHRASES (фразы):

Dans la boutique, Violaine et Julie discutent.

Mais tu ne te rends pas compte ! – Но ты не берёшь в расчёт !

Je te rapporte une commande de 15 000 francs (2 300 euros environ) et tu n’es pas contente ! – Я тебе сообщаю заказ на 15 000 франков и ты не довольна !

Tu me rapportes une super commande, je te remercie. Mais cinquante foulards en six jours, c’est plus facile à dire qu’à faire ! – Ты сообщаешь супер заказ, я тебе благодарна. Но пятьдесят платков за шесть дней, это легче сказать, чем сделать !

Personne ne peut te donner un coup de main ? – Никто не может тебе помочь ?

Violaine réfléchit.

Peut-être… J’ai deux copines qui sont très bonnes. On a suivi les mêmes cours. J’ai peur qu’elles ne soient pas libres. – Может быть… У меня есть две хорошие подруги. Мы следовали тем же курсом. Я боюсь, что они не свободны.

Julie prend le téléphone et le tend à Violaine.

Téléphone-leur rapidement pour qu’on s’organise. – Позвони им быстро чтобы это организовать.

Et puis, il faut trouver de la soie… – И затем, нужно найти шёлк.

Julie et Violaine sont au marché Saint-Pierre. Violaine s’adresse à un vendeur, Daniel, qu’elle a l’air de bien connaître.

Bonjour, Daniel. – Добрый день, Даниель.

Bonjour, Mademoiselle Violaine. (Il regarde Julie et lui fait un signe de fête). Mademoiselle. – Добрый день, мадмуазель Виолэн. (Он смотрит на Джули и делает торжественный знак). Мадмуазель.

Violaine fait les présentations.

Daniel, mon fournisseur préféré, Julie, ma vendeuse préférée. Daniel, j’ai besoin d’une grosse quantité de soie, aujourd’hui. Il faut que vous me fassiez un bon prix. – Даниель, мой любимый поставщик, Джули, моя любимая продавщица. Даниель, мне нужно большое количество шёлка, сегодня. Нужно чтобы вы мне сделали по хорошей цене.

Oh, ici, on commande et après on discute. Vous connaissez nos habitudes ! Alors combien de kilomètres est-ce que je vous donne ? – О, здесь мы заказываем и потом обсуждаем. Вы знаете наши привычки ! Итак, сколько километров вам дать ?

Cinquante mètres me suffiront ! – Пятьдесят метров достаточно для меня !

Mais qu’est-ce que vous allez faire avec cinquante mètres de soie ? Je ne pense pas que vous ayez l’intention de recouvrir le Sacré-Cœur ? – Но что вы будете делать с пятьюдесятью метрами шёлка ? Я не думаю, что у вас намерение покрыть Священное Сердце (название площади) ?

Pas cette fois ci. Mais j’ai une grosse commande et je suis très pressée. – Не в этот раз. Но у меня большой заказ, и я очень подавлена.

Daniel redevient sérieux.

Je suis désolé, Mademoiselle Violaine, mais je ne peux pas vous donner ça maintenant. Jai commencé mon dernier rouleau hier. – Я извиняюсь, мадмуазель Виолэн, но я не могу вам дать это сейчас. Я начал свой последний рулон вчера.

Combien il vous en reste ? – Сколько у вас осталось ?

Pas plus de vingt mètres. – Не более двадцати метров.

Eh bien, donnezmoi ces vingt mètres. – Что ж, дайте мне эти двадцать метров.

Daniel disparaît pour aller chercher la soie. Violaine et Julie attendent. Elles regardent les tissus et elles discutent.

Tu connais d’autres fournisseurs ? – Ты знаешь других поставщиков ?

Bien sûr. Mais ce sera plus cher… – Конечно. Но это будет дороже…

Violaine et Julie quittent le marché Saint-Pierre. On aperçoit le Sacré-Cœur.

Julie entre dans l’appartement avec un gros paquet.

Ah ! Ce sont tes fameux foulards ? – А ! Это твои знаменитые платки ?

Julie ouvre la boîte et en sort un foulard qu’elle montre.

Il y en a trente ! – Есть тридцать !

Elles ont fait trente foulards en trois jours ! Cest une véritable usine ! – Они сделали тридцать платков за три дня ! Это настоящая фабрика !

Pascal se met un foulard autour du cou.

Je ne croyais pas que vous puissiez aller si vite ! Vous allez même être en avance ! Tiens, lis cet article. Mais assieds toi, avant ! – Я не верил, что вы сможете пойти так быстро ! Вы будете даже впереди ! Возьми, прочитай эту статью. Но ты сядь сначала !

Pascal tend un journal à Julie.

Qu’est-ce que c’est ? – Что это такое ?

Julie prend le journal, s’assoit et lit à voix haute.

J’ai peur que vous ne soyez vraiment très en avance. – Я боюсь, что вы действительно далеко впереди.

En raison des nombreuses perturbations causées par les importants travaux de rénovation de la zone nord de Paris, le préfet de la région a annulé la fête du marché aux puces. Cette fête traditionnelle aura lieu dès que les travaux seront terminés. – Из-за многочисленных беспорядков, вызванных обширными ремонтными работами в северной зоне Парижа, начальник региона отменил фестиваль блошиного рынка. Этот традиционный праздник состоится, как только работы будут завершены.

Julie pose le journal et pousse un grand soupir.

En tout cas, ça me va très bien. Je ne sais pas ce que tu en penses ? – В любом случае, это мне очень хорошо идёт. Я не знаю, что ты об этом думаешь ?


LES EXERCICES À LA VIDEO (упражнения к видео + аудио):

  1. Regardez les images.

Visionnez l’épisode sans le son.

1   Qu’est-ce que vous avez vu ?

2   Comment sont habillées les deux jeunes femmes ?

 Que fait Pascal avec le foulard de Julie ?

  1. Faites des hypothèses.

 Pourquoi Violaine et Julie ont-elles une discussion animée au début de l’épisode ?

 Pourquoi Violaine et Julie vont-elles acheter du tissu ?

 Pourquoi est-ce que le vendeur semble surpris ?

 Qu’est-ce que Pascal montre à Julie ? Pourquoi ?

  1. Reconstruisez l’histoire.

Visionnez l’épisode avec le son. Associez les phrases puis classez-les dans l’ordre des événements.

1   Tu me rapportes une grosse commande.

2   C’est déjà terminé !

3   Je suis une bonne cliente.

4   Il ne fallait pas être si pessimiste.

5   La fête est annulée.

6   Je ne le savais pas.

     a   En fait, je ne l’ai su qu’hier.

     b   Elle n’aura lieu que le mois prochain.

     c   Tes copines vont pouvoir t’aider.

     d   Je ne pensais pas que vous puissiez aller si vite !

     e   Il faut que vous me fassiez un bon prix.

     f   J’ai peur qu’on ne puisse pas y arriver.

  1. Quelle tête font-ils ?

Dites ce que leur attitude révèle et décrivez leurs mimiques et leurs gestes.

1   Au début de l’épisode, je visage et l’attitude de Violaine expriment :

     a   la colère ;  b   l’inquiétude ;  c   la frustration ;  d   la satisfaction.

2   Julie, elle, semble :

     a   très en colère ;  b   très satisfaite ;  c   pas très contente ;  d   très inquiète.

3   Qu’expriment le visage et le ton du vendeur quand il s’excuse de ne pas pouvoir satisfaire la demande de Violaine?

4   Quels gestes, quelle attitude soulignent le sentiment d’impuissance de Julie à la fin de l’épisode ?

  1. Comment est-ce qu’ils l’expriment ?

Trouvez les actes de parole correspondants dans les dialogues.

1   Violaine a un doute.

 Julie est déçue.

3   Violaine craint quelque chose.

 Daniel s’excuse.

5   Pascal est surpris.

  1. À quels personnages attribuez-vous ces énoncés ?

Retrouvez le personnage et dites dans quelle situation il prononce l’énoncé.

1   Mais tu ne te rends pas compte !

2   Personne ne peut te donner un coup de main ?

 Oh, ici, on commande et après on discute.

 J’ai peur que vous ne soyez vraiment très en avance.

  1. Quelle en est la raison ?

 Pourquoi Julie est-elle déçue de la réaction de Violaine ?

 De quoi Violaine a-t-elle peur ?

3   Pourquoi Daniel ne peut-il pas satisfaire la commande de Violaine ?

 Pourquoi Pascal est-il admiratif quand Julie lui montre les trente foulards ?


  •  SONS ET LETTRES

24

  • COMMUNIQUEZ
  1. Visionnez les variations.

Jouez les situations suivantes avec votre voisin(e).

1   On vous demande de faire une chose que vous jugez presque impossible à réaliser. Imaginez une proposition de ce genre et faites-la à votre voisin(e) qui exprime son étonnement.

 Vous êtes dans une boutique des Puces. Un objet vous a plu. Vous discutez le prix avec le vendeur. (On peut marchander chez les antiquaires des Puces.)

  1. Retenez l’essentiel.

Écoutez et répondez aux questions suivantes.

1  Qui téléphone ?

2   Qui répond ?

3   Qu’est-ce qui intéresse le client ?

4   Pourquoi veut-il parler à M. Lesage ?

5   Quel est le prix demandé par M. Lesage pour l’ensemble ?

6   Est-ce qu’on peut discuter du prix avec un antiquaire ?

7   Quand M. Lesage sera-t-il à la galerie ?

  1. Langue de bois.

1   Deux hommes et une femme débattent d’un sujet important. Écoutez-les et répondez aux questions.

2   Reprenez cette conversation avec votre voisin(e) et introduisez des variantes.


GRAMMAIRE (грамматика + упражнения):
Снимок24.

Le mode indicatif et le mode subjonctif

  • On exprime à l’indicatif des faits et événements qui sont ou qu’on croit réels. L’indicatif est le mode de la certitude :

Il dit, affirme, assure, pense, croit que tout va bien.

  • On utilise le subjonctif après des verbes qui expriment :

– le souhait, la volonté : Ils souhaitent que vous veniez.

– la nécessité, l’obligation : Il faut que j’y aille.

– le doute : Je ne crois pas qu’ils le fassent.

– des sentiments, la crainte : J’ai peur qu’elles ne soient pas libres.


  1. Quelles dimensions ont-ils ?

24a

Les arènes de Nîmes (longueur 133 m ; largeur 101 m).

La pyramide du Louvre (hauteur 21 m ; largeur à la base 34 m).

La Grande Arche (hauteur 110 m).

La tour Eiffel (hauteur 320 m).

  1. De quoi avez-vous peur ?

Utilisez le subjonctif pour compléter ces phrases.

Nous avons peur :

 qu’on ne (pouvoir) pas éliminer la faim dans le monde.

2   que le monde ne (devenir) pas meilleur.

3   que la pollution ne (être) pas facilement maîtrisée.

 qu’on ne (savoir) pas combattre efficacement le terrorisme.

 qu’on ne (vouloir) pas vraiment faire cesser toutes les guerres.

  1. Quelle proposition relative les caractérise ?

Mettez ensemble les deux parties de chaque phrase et dites de quoi il s’agit.

1   C’est le monument

2   C’est le grand restaurant

 C’est la sculpture

 C’est le marché

 C’est le parc

      a   où on achète les tissus les moins chers de Paris.

     b   que l’on voit du marché Saint-Pierre.

     c   qui se trouve près du bois de Vincennes.

     d   près de laquelle avaient rendez-vous Benoît et M. Costa.

     e   que je préfère.

  1. Vous n’y croyez pas ?

Répondez aux questions.

Exemple :  Vous croyez qu’on pourra un jour explorer le Soleil ?

 – Non, je ne crois pas qu’on puisse un jour explorer le Soleil.

Vous croyez :

1   que des gens vivront un jour sur Saturne ?

2   qu’on fera l’aller-retour Terre-Mars en deux semaines ?

3   qu’on ira au centre de la Terre ?

4   qu’on ne saura jamais tout ce qui se passe dans l’espace ?

5   qu’on expliquera un jour l’origine de la vie ?

  1. Indicatif ou subjonctif ?

Mettez les verbes entre parenthèses au mode et au temps qui conviennent.

Tous les gens (vouloir) que leurs enfants (être) plus heureux qu’eux. Or, à l’heure actuelle, on pense généralement que l’avenir ne (être) pas rose pour tous. On craint que les crises mondiales n’en (finir) plus, que les emplois (devenir) de plus en plus rares, que les salaires (baisser), que la dure concurrence internationale (faire) beaucoup de mal au monde du travail. On espère cependant que la situation (s’améliorer), que le nombre de pauvres (diminuer), qu’il y (avoir) un jour du travail pour tous.

  1. On change de perspective.

Complétez la deuxième phrase.

Exemple : Le mari de Mme Dutertre pense que sa femme viendra s’installer à        Bordeaux. Il souhaite que…

              – Il souhaite que sa femme vienne s’installer à Bordeaux.

1   Mme Dutertre dit que son client est intéressé par des foulards. Elle est contente que…

 Julie pense qu’elle peut déplacer son autre rendez-vous. Elle ne pense pas que…

 M. Lesage assure que son frère et lui ne sont pas fâchés. Il est heureux que…

4   M. Lesage explique qu’il faut lui faire cinquante foulards. Il souhaite qu’on…

  1. Exprimez leurs sentiments.

Réunissez les deux phrases en une seule.

Exemple :  Toute la famille est réunie. Les parents en sont heureux.

                – Les parents sont heureux que toute la famille soit réunie.

1   Leur fille a trouvé un emploi. Elle en est fière.

2   Leur fille a trouvé un emploi. Ils en sont heureux.

3   Leur fils terminera ses études l’an prochain. Il le souhaite

4   Leur fils terminera ses études l’an prochain. Ils le souhaitent.

5   Il aura à chercher du travail. Il en a peur.

6   Il aura à chercher du travail. Ils en ont peur.


VARIATIONS (варианты):

Exprimer son étonnement

1   Mais tu ne te rends pas compte !

2   Non, mais tu rêves !

3   Tu ne parles pas sérieusement !

4   Tu ne crois pas ce que tu dis !

Discuter le prix

1   – Il faut que vous me fassiez un bon prix.

– Oh, ici, on commande et après on discute.

 – Vous me faites un prix d’ami, n’est-ce pas ?

– Vous savez, ce n’est pas l’habitude de la maison !

3   – Vous calculez le prix au plus juste, n’est-ce pas ?

– Nous allons faire notre possible, mais je ne peux pas vous le promettre.

 – Évidemment, je compte sur une remise.

– Ça va être difficile. Nos prix sont déjà très bas, n’est-ce pas ?


CIVILISATION (цивилизация):

                                                              Le patrimoine, reflet d’une civilisation

Bastides, châteaux, églises… ils sont nombreux les monuments construits pendant 2 000 ans d’histoire de la France.

Longtemps laissés à l’abandon, ils font de plus en plus l’objet de rénovations. C’est le cas du village médiéval de Curmonte en Corrèze, repris en main par ses habitants il y a plus de trente ans. 3 millions et demi de francs (53 000 euros environ) et beaucoup de talent ont permis de remettre en état deux églises des XI et XII siècles.

D’autres monuments plus prestigieux attirent le regard et l’argent de l’État. Notre-Dame de Paris, vieille de plus de huit siècles, a besoin de soins constants. Ces jeunes tailleurs de pierre redonnent vie et éclat à ces belles sculptures…

Un autre exemple : la cathédrale de Chartres. La précision du geste alliée au savoir-faire traditionnel permet à ces restaurateurs de retrouver la qualité des vitraux qui ont fait la renommée de la cathédrale. Merci à tous ces artistes qui ne signent pas leur nom en bas de leurs œuvres, mais qui permettent aux visiteurs du monde entier d’admirer sa rosace et ses flèches.

  1. Qu’avez-vous vu ? Dans quel ordre ?

a   Les flèches et la rosace de la cathédrale de Chartres.

b   Des tailleurs de pierre en train de restaurer des sculptures.

c   L’intérieur d’une église du XII siècle.

d   Des restaurateurs de vitraux.

e   Des touristes qui vont visiter une cathédrale.

f   Des bâtiments anciens du village de Curmonte.

  1. Le savez-vous ?

1   De quoi se compose le patrimoine d’un pays ?

2   De quels monuments s’occupe l’État français ?

 Quels artisans travaillent à la restauration des monuments dans ce reportage ?

4   De quand datent les églises de Curmonte ?

  1. Et dans votre pays ?

1   Quels sont les bâtiments anciens les plus prestigieux ?

 Qui s’occupe de leur restauration ?

3   Croyez-vous qu’il soit indispensable de restaurer les monuments du passé ?


Снимок24
Le palais de l’Élysée

La valeur du patrimoine de l’État français dépasse sans doute les 15 milliards d’euros en bien mobiliers et en œuvres d’art. Le musée du Louvre possède 300 000 œuvres d’art, dont seulement le dixième est accessible au public. L’État a aussi des palais, des châteaux, des hôpitaux, des édifices religieux (76 cathédrales, 37 églises et 21 abbayes et monastères) dont il doit assurer l’entretien et la rénovation.

Chaque année en septembre, le ministère de la Culture organise une journée portes ouvertes appelée « journée du Patrimoine ». Ce jour-là, les curieux peuvent entrer gratuitement dans tous les monuments publics et les musées nationaux et visiter des bâtiments qui sont interdits au public le reste de l’année ou dont l’accès est restreint comme le palais de l’Élysée où réside le président de la République ou l’hôtel Matignon, siège du Premier ministre.

Комментировать

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *