«Français LingQ Intermédiaire» 81

Serge & Marianne – Les feux de forêt

Диалог 81

  Serge: bonsoir Marianne!
  Marianne: bonsoir Serge!
  Serge: excuse-moi, je suis encore en retard mais là, j’avais une très bonne raison!
  Marianne: ah oui! Parce que d’habitude c’était des excuses alors?
  Serge: non, mais c’était… là c’est vraiment une très, très, très bonne raison!
  Marianne: ah?
  Serge: je ne voulais pas rater la finale du 200 mètres aux championnats du monde avec tu sais, le fameux Usain Bolt…
  Marianne: tu appelles çà une bonne raison?!?!?!
  Serge: ah oui, attends, c’est un mec, c’est un phénomène!
  Marianne: et alors, Les résultats?
  Serge: ben il a survolé, il a explosé le record du monde, en 19 secondes 19 centièmes… il l’a explosé de un dixième je crois; c’est énorme çà leur niveau. Ben voilà, c’était vraiment une super course quoi.
  Marianne: et bien!
  Serge: intense, intense! Cà dure pas longtemps mais c’est intense! Alors voilà, c’est pour çà que je suis un peu en retard… et donc, qu’est-ce que je voulais dire… oui ! la dernière fois donc on a lancé un appel solennel pour…
  Marianne: oui…
  Serge: pour avoir des sujets de conversation… et ma foi… ben je sais pas, tu as eu des?…
  Marianne: non!
  Serge: tu as eu des demandes particulières non? Moi non plus. Alors ben je sais pas, çà va être dur de trouver encore un sujet.
  Marianne: la chaleur! La semaine dernière tu m’as demandé si j’avais pas trop chaud. Non, çà allait! Et… il faisait bon, le temps était agréable… mais çà pouvait passer. Par contre, depuis vendredi dernier, donc le lendemain de notre discussion, c’est… vraiment très chaud!
  Serge: oui, il y a eu des records…
  Marianne: je trouve que le pire, enfin ici dans la région en tout cas, vous je ne sais pas… le pire c’était hier!
  Serge: oui, nous c’est hier…
  Marianne: on est monté, oui, on est monté jusqu’à 37°…
  Serge: oui, oui.
  Marianne: à 10 heures et demi du soir j’ai regardé, il faisait encore 29! C’était étouffant et à 5 heures et demi ce matin il faisait 25!
  Serge: c’est dans… je sais plus quel département, mais c’est du côté de la Drôme ou un peu plus bas, le Vaucluse… je sais plus trop…
  Marianne: oui…
  Serge: 44 ils ont affiché! 44°, c’est quand même… c’est des températures dignes du désert çà! Pas de la France! Oui, c’est vraiment, c’est vraiment assez exceptionnel et puis…
  Marianne: hier c’était affreux!
  Serge: oui! Par contre aujourd’hui çà a dégringolé d’un coup parce qu’il… c’était très couvert nous, ici.
  Marianne: oui, c’était très couvert mais enfin il a fait… je crois dans les 29 mais c’est vrai que c’était quand même plus agréable… bon déjà la température était inférieure… en plus il y avait du vent.
  Serge: oui, ce qui rafraîchi un peu.
  Marianne: et là j’ai fait un petit tour… un petit tour dehors en attendant que monsieur décide de venir… et c’est vrai que c’est… c’est quand même plus agréable ce soir.
  Serge: sans compter le… bon il y a la chaleur, c’est une chose, mais les conséquences qui sont entre autre la pollution. Parce que du coup la pollution, elle a du mal à s’évacuer, y a pas de vent, c’est des conditions anticycloniques et… et je sais que dans le midi, oui dans beaucoup de villes du midi, dans beaucoup de régions ils ont limité… ils ont baissé de trente kilomètres heure, la vitesse maximum des automobiles hein… donc sur autoroute du devais passer de cent trente à cent c’est… pour essayer de limiter la pollution. Donc c’est, c’est vraiment désagréable déjà physiquement pour supporter, c’est étouffant, on transpire, on n’est pas bien et en plus, bon ben y a le côté pollution…
  Marianne: oui! Puis il y a… devant chez moi là, y a des arbres… dans le sud de la Seine et Marne c’est bien parce que il y a quand même de la verdure, y a des forêts tout çà… et… bon là, y a de arbres devant et depuis un bon bout de temps, il n’y a pas eu de pluie, faut voir tout ce que… les feuilles qui tombent.
  Serge: oui! Ah ben oui!
  Marianne: juillet a été pas vraiment trop agréable, y a eu de la pluie… par contre là, le mois d’août… sans eau, les arbres ils souffrent!
  Serge: oui bien sûr, oui! Les arbres et puis les humains oui.
  Marianne: oui çà! Je trouve que plus l’on vieillit, pire c’est!
  Serge: bien sûr oui, oui! Mais je suis surpris d’ailleurs qu’il y ait pas plus d’incendies que çà, avec la chaleur qu’il y a c’est… ou alors c’est que les… la prévention, elle est bien faite…
  Marianne: oui y a eu des années…
  Serge: voilà! Le fait de nettoyer les forêts, enfin tout ce qui est broussailles, peut-être çà a joué je pense et puis bon y a beaucoup, y a beaucoup de patrouilles de pompiers qui surveillent justement les départs de feu. Parce que le feu, si tu arrives à le combattre au départ, y a pas de souci… mais dès que c’est parti… d’ailleurs j’ai vu en parlant d’incendie, j’ai… j’ai écouté CNN aujourd’hui… c’est aujourd’hui ou hier, et… ils parlaient donc des fameux incendies en Californie…
  Marianne: oui
  Serge: et ils ont une piste pour un départ de feu, ce serait des planteurs de marijuana qui auraient mis le feu, alors pour quelles raisons, je ne sais pas… et c’est à partir de là que ç’aurait…
  Marianne: ben y aurait …
  Serge: tout déclenché, tu te rends compte?
  Marianne: rien d’étonnant!
  Serge: c’est …
  Marianne: de toute façon j’avais… y a eu un documentaire enfin non, un débat, peut-être une semaine ou deux semaines avant, et c’était sur les incendies… la majorité des incendies c’est causé par des humains hein! heu c’est vrai que cette année dans le sud y en a pas eu énormément, et les feux qu’on a eu… heu, il y en a eu… je crois que c’était à Marseille… là c’était…
  Serge: cette année?
  Marianne: accidentel! Oui, cette année c’était accidentel… c’était des exercices…oui je crois que c’était à Marseille,  des exercices…
  Serge:  Ah, oui! Oui!
  Marianne: militaires!
  Serge: oui, je sais, je suis au courant de çà…
  Marianne: oui! Oui! Je m’en doute et… une personne a été chargée de çà… bon çà c’est un autre débat… il y en a eu en Corse… mais en Corse aussi c’était volontaire. Y a même eu un pompier volontaire qui a été… pris… pour avoir mis le feu!
  Serge: oui
  Marianne: donc, non, y a rien d’étonnant, la plupart de toute façon des feux, viennent de… certains d’accidents, mais d’autres… volontaires…
  Serge: voilà! Quand on dit c’est… raison humaine mais çà peut être soit accidentel, soit volontaire et…
  Marianne: oui, il y a les deux, parce que çà peut être un accident, les personnes qui font pas attention…
  Serge: imprudentes, ou les mégots, les trucs comme çà… touchons du bois, l’été n’est pas fini mais… on a été quand même relativement épargné cette année…
  Marianne: oui, oui cette…
  Serge: en tout cas en France…
  Marianne: comparée à d’autres années… quand tu penses le nombre d’années qu’il faut pour un… pour une forêt, pour un arbre pour pousser, et puis là, en quelques jours, tout est détruit, c’est quand même malheureux hein!
  Serge: et en même temps, tu as des régions qui souffrent de la chaleur, des incendies, et tu en as qui sont inondées sous les eaux par les cyclones, les…
  Marianne: oui!
  Serge: les ouragans! C’est mal fait la… le partage hein? Tu sais on dit, on parle du partage des richesses, le partage de…
  Marianne: c’est la nature!
  Serge: de la nourriture! Oui mais en fait c’est à l’image de la nature!
  Marianne: mais est-ce que la nature est juste?
  Serge: ben faut croire que non!
  Marianne: faut croire non, elle n’y est pas! Et puis quand on… observe les animaux par exemple… ce n’est pas juste! Ce n’est pas égal! C’est même… comment dire, c’est… quand tu vois la sauvagerie avec laquelle des animaux s’entretuent!
  Serge: oui, mais la différence c’est que eux en général, le font pour manger alors que nous on le fait plutôt par plaisir. Donc au niveau des animaux, on est quand même très, très mal placé je crois pour les juger. Parce que nous on le fait plus pour le plaisir…
  Marianne: je ne juge pas en disant que c’est mal, parce qu’il y a une raison, c’est pour manger!
  Serge: et oui! Et puis çà régule, çà régule, en général ils s’attaquent aux… moi je dirais plutôt qu’elle est bien faite la nature…
  Marianne: moi ce que…
  Serge: parce qu’elle s’attaque aux faibles et aux malades. Et puis c’est une façon naturelle d’éliminer justement les faibles et de…
  Marianne: oui!
  Serge: et de rendre les autres plus forts.
  Marianne: mais c’est pour dire que la nature n’est pas juste, c’est pas que je suis contre, mais c’est que la nature n’est pas juste! regarde, nous on est toujours en train de s’apitoyer sur des enfants etc… bon, on est humain, c’est quand même autre chose, mais, quand tu regardes la nature, une mère, si il y a un de ses petits qui est handicapé ou qui…
  Serge: oui qui est pas…
  Marianne: qui ne peut pas faire face, qu’elle juge qu’il ne peut pas faire face au… au futur, qu’il ne pourra pas se débrouiller, elle le laisse tomber et se consacre aux petits qui sont plus forts!
  Serge: oui, mais…
  Marianne: en çà, non, la nature elle n’est pas…
  Serge: oui mais elle est logique! Elle est logique, parce que si elle le fait, si elle le fait çà va peut-être lui donner une chance de nourrir les autres! Imagine qu’elle s’occupe que de… enfin qu’elle s’occupe de celui-là en plus, et qu’elle puisse moins nourrir les autres, au lieu d’en perdre un, elle en perdra trois ou quatre sue une portée de sept, huit, et c’est d’une logique implacable, bon c’est cruel si on… si on… oui si on y réfléchi, c’est cruel, mais d’un autre côté, si çà permet à… trois de plus de vivre, c’est bien! Maintenant je… heureusement que nous on n’est… enfin on n’est pas comme çà…
  Marianne: on est humain!
  Serge: on voudrait, oui, ne pas l’être… oui, on a ce qu’on appelle les sentiments humains qui sont pas toujours jolis, jolis, mais au moins dans ce cas-là, ils sont quand même un peu plus… on n’abandonne pas les plus faibles en théorie, et les malades et voilà…
  Marianne: ben c’est ce qui différen…
  Serge: oui
  Marianne: c’est ce qui différencie quand même…
  Serge: oui
  Marianne: les humains!
  Serge: les humains, oui, tout à fait!
  Marianne: tiens, j’ai appris une nouvelle, on m’a posé la question, je ne savais pas! Je sais pas si toi tu connais… connais-tu l’origine du Coca Cola?
  Serge: non, tout ce que je sais, c’est que le secret de la recette est très, très bien gardé… peut-être mieux que…
  Marianne: oh oui! Dans des coffres-forts!
  Serge: voilà, peut-être mieux que la… toute la réserve d’or de la… de la France… je pense que la recette doit être encore mieux gardée, mais je ne sais, je ne sais non si… comment çà a été fabriqué, si c’est…
  Marianne: et le… non le… le pays
  Serge: si c’est un hasard…
  Marianne: le pays?
  Serge: ah, le pays d’origine?
  Marianne: oui!
  Serge: bon, écoute… la logique voudrait que je dise les Etats-Unis mais, puisque tu me le demandes, c’est que çà doit pas être çà… donc je ne sais pas, mais ce n’est pas, ce ne sont pas les Etats-Unis. Alors?
  Marianne: c’est… c’est, çà descend d’un vin français!
  Serge: sans blague?
  Marianne: oui!
  Serge: on a fait cette cochonnerie nous? C’est pas possible!
  Marianne: non mais…
  Serge: c’est pas possible!
  Marianne: non mais à l’origine…
  Serge: c’est les Américains qui ont monté cette affaire pour dévaloriser notre vin! C’est pas possible!
  Marianne: mais, non mais à l’origine, çà, je savais que le Coca Cola c’était un médicament! Mais je ne savais pas exactement d’où çà provenait, et de quel pays, donc… çà, çà vient de France, et puis… donc c’était un fortifiant, enfin, çà vient de France… c’est Corse!
  Serge: ah bon?
  Marianne: mmh, mmh! C’est Corse. Donc c’était un mélange de vin et de feuilles de coca. Donc il est… çà a été commercialisé en tant que tel, et c’était des… un remède contre les maux de tête… donc çà a été commercialisé aux Etats-unis, et c’était sous le nom de Penberton French Wine!
  Serge: tu as appris çà où, un truc pareil?
  Marianne: dans un journal. J’ai lu çà y a… y a deux jours!  et oui, je dis tiens, c’est intéressant… alors… j’ai lu et…
  Serge: la corse qui est réputée pour avoir des produits naturels et excellents, savoureux, et ben dis donc…
  Marianne: oui mais çà a été changé après, de toute façon, le Coca Cola n’est pas une boisson comme on la connaît maintenant. A l’origine, c’était un médicament. Donc c’était un fortifiant et… çà servait à lutter contre les maux de tête.
  Serge: d’accord
  Marianne: voilà… et donc çà a été commercialisé un peu partout, les américains… ils ont pris çà… y a eu la prohibition… aux Etats-Unis… donc çà, ils ont été obligé de remplacer…
  Serge: le vin
  Marianne: le vin par de l’eau  gazeuse… le nom a été changé en Coca Cola parce qu’à cette époque, la législation aux Etats-Unis imposait de… de mettre le nom des produits…
  Serge: qui composent un…
  Marianne: oui les produits qui composent les boissons doivent être indiqués, donc le nom du produit coca Cola parce qu’il y avait du Coca et du Cola. Alors c’est… l’américain a acheté… cette boisson à ce monsieur Penberton le Corse, et il en a fait le Coca Cola que l’on connaît actuellement.
  Serge: sincèrement, un Coca très, très frais…
  Marianne: ah, c’est très bon!
  Serge: oui, çà aide à… quand tu as du mal à digérer, que tu te sens un peu lourd, c’est vrai que çà…
  Marianne: ben pour çà il est…
  Serge: çà fait de l’effet.
  Marianne: oui mais il est dit qu’il faut enlever les bulles!
  Serge: ah oui, mais si tu enlèves les bulles, c’est plus du Coca moi c’est ce que j’aime, c’est les bulles dans le Coca!
  Marianne: dans ce cas là, c’est une boisson que tu bois comme une autre, comme du Fanta, etc… mais si tu veux l’utiliser… pour que tu ailles mieux si tu as des problèmes d’estomac ou de  digestion, il faut enlever les bulles!
  Serge: d’accord!
  Marianne: d’ailleurs, ton médecin te le dira!
  Serge: est-ce que tu as déjà bu par exemple du Coca…
  Marianne: c’est pas bon!
  Serge: que tu as laissé longtemps dans un verre et donc qui  a perdu… toutes ses bulles?
  Marianne: c’est pas bon!
  Serge: et encore quand tu dis c’est pas bon, j’emploierais un autre terme, bon on va pas le dire mais c’est franchement oui… pas bon! Et ouais…
  Marianne: mais à l’origine, c’est un médicament.
  Serge: ben tu sais que à l’origine le pétrole, avant qu’on découvre ses qualités en tant que combustible. Ben il avait aucun intérêt et on l’utilisait aussi comme médicament miracle pour traiter toutes sortes de maux… bon en fait c’était, çà ne traitait rien du tout mais, y avait absolument aucune autre utilité pour le pétrole jusqu’à ce qu’on découvre ses qualités et que çà pouvait servir de carburant, y a plein de choses comme çà qui ont perdu leur vocation première et puis…
  Marianne: oui
  Serge: pour avoir une autre utilité, enfin… dans le cas du Coca, on ne va pas parler d’utilité mais en tout cas de goût et… en tout cas çà marche parce que c’est quand même mondialement connu le Coca…
  Marianne: oh oui! ben çà avait été lancé avec une campagne de pub avec le Père Noël. Je sais pas si tu as déjà vu l’affiche? On voyait un Père Noël avec la bouteille de Coca Cola. Avant c’était la bouteille de Coca Cola en verre hein! Ben c’aurait été lancé par cette publicité. Le Coca était relié avec le Père Noël. D’ailleurs le Coca a la couleur rouge et blanc. Quoiqu’au tout début, le père Noël, je crois qu’il était en vert donc… çà a du changer, ils ont du mixer le Coca et puis le Père Noël!
  Serge: oui, peut-être d’ailleurs suivant les régions oui, çà changeait peut-être. Je sais pas. Je sais pas pourquoi, oui le Père Noël en rouge.
  Marianne: ben j’avais lu que le Père Noël était en vert au tout début!
  Serge: ah oui?
  Marianne: J’sais pas, ils ont du trouver que çà marchait pas trop donc… c’est… après c’était en vert. En rouge, pardon!

Комментировать

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *