Reflets 1 — Épisode 07

Смотреть бесплатно сериал — курс французского языка Reflets 1. Серия 07 :

Чтобы открыть нужную вам рубрику, жмите + Закрыть –

DESCRIPTION LA SÉRIE (описание серии):

7 серия. Jour de grève ! – День забастовки !

Бенуа завтракает на кухне и слушает сообщение по радио, в котором говорится что сегодня в связи с забастовкой общественный транспорт не будет ходить, за исключением нескольких автобусов в центре Парижа. А также, из-за беспорядков, на перифериях большие пробки. Паскаль, немного сонный, входит на кухню, узнав о забастовке он очень расстроен так как именно сегодня он должен заменять кого-то в культурном центре. Вскоре и Джули приходит на кухню в халате. Она наливает себе кофе, и спрашивает у ребят чем они так расстроены. Бенуа жалуется, что ему придётся идти на работу пешком из-за забастовки. А Паскаль говорит, что культурный центр, куда он сегодня должен попасть, находится очень и очень далеко. Джули предлагает Паскалю хороший вариант, говоря, что у Франсуа есть маленький мотоцикл. И вот уже, Паскаль на мотоцикле мчится на работу. Он прибыл в культурный центр вовремя, чему месье Фернандес (директор центра) был рад и удивлён.

После очередной серии вас как всегда ждёт GRAMMAIRE и VARIATIONS !


LES PHRASES (фразы):

Benoît, seul dans la cuisine, prend son petit-déjeuner. La radio annonce des perturbations dans les transports parisiens à cause d’une grève générale.

À la suite d’un mouvement de grève, les lignes 4, 6, 9 et 11 du métro sont fermées et on signale des perturbations importantes sur les autres lignes. Il n’y pas de trains sur les lignes A et B du RER. Si vous prenez votre voiture, attention aux embouteillages sur les périphériques. La circulation est complètement bloquée entre la porte de la Chapelle et la porte Maillot. Dans le centre de Paris, un autobus sur quatre est en circulation. Si vous allez en banlieue, renseignezvous au numéro vert 08 64 64 64 64. – В следствии забастовки, линии метро — 4, 6, 9 и 11 закрыты и сообщаются возмущения по другим линиям. Нет поездов по линиям А и Б. Если вы берёте ваш автомобиль, внимание – пробки на перифериях. Движение полностью блокировано между портом Шапэль и портом Майо. В центре Парижа, ходят 4 автобуса. Если вы направляетесь в пригород, получите информацию по номеру – 08 64 64 64 64.

Pascal, un peu endormi, entre dans la cuisine.

Qu’est-ce qui se passe ? Il est 6 heures et demie. – Что случилось ? Сейчас половина седьмого.                                                                                

Tu entends les informations. Il n’y a pas de métro et très peu de bus. Tout est bloqué. Et comment je vais au bureau ? À pied ! – Ты слышишь сообщение. Нет метро и очень мало автобусов. Всё заблокировано. И как я доберусь до офиса ? Пешком !

Pascal s’assoit.

Grève des transports en commun. Et justement aujourd’hui. Cest bien ma chance ! – Забастовка общественного транспорта. И именно сегодня. Это большая удача !

Dis donc, on parle de ces grèves depuis deux semaines. Lis les journaux! Qu’est-ce que tu as de spécial à faire, aujourd’hui ? – Скажи, говорят об этих забастовках в течении двух недель. Читай газеты! Что ты делаешь особенного сегодня ?

Je fais un remplacement dans un centre culturel… au Blanc-Mesnil. – Я замещаю в культурном центре… в Блан-Мениль

Julie arrive en robe de chambre.

Salut ! – Привет !

Hum, ça sent bon ! – Хм, хорошо пахнет !

Elle verse une tasse de café. Les garçons n’ont pas l’air joyeux.

Vous en faites une tête ! Il y a un problème ? – Вы ломаете голову ! Есть проблема ?

Un problème ! Il y a une grève générale des transports en commun. Je vais au bureau à pied. – Проблема ! Всеобщая забастовка общественного транспорта. Я иду в офис пешком.

À pied ! Tu mets combien de temps ? – Пешком ! Ты ставишь сколько времени ?

Je mets une heure, si je marche vite. Mais je ne sais pas comment Pascal va au Blanc-Mesnil. – Я ставлю один час, если быстро. Но я не знаю сколько Паскаль будет идти до Блан-Мениль.

Au Blanc-Mesnil ? C’est où, ça ? – Блан-Мениль ? Это где это ?

C’est loin, très loin… en plus, avec le temps qu’il fait ! – Это далеко, очень далеко… и ещё дальше, со временем доберёшься !

De quoi tu te plains, il fait beau ! Si c’est vraiment important, prends un taxi. – Чего ты жалуешься, солнечно ! Если это действительно важно, возьми такси.

Un taxi ! C’est trop cher. Elle est folle ! – Такси ! Это очень дорого. Она сошла с ума !

Oh, j’ai une idée… François… il a une petite moto. – О, у меня идея… Франсуа… у него небольшой мотоцикл.

François est sur le trottoir. Pascal est sur la moto de François.

Tu mets le casque, hein ? – Надень каску, а ?

Oui, je mets le casque. Ne tinquiète pas. – Да, я одеваю каску. Не волнуйся.

Pascal démarre et s’en va.

Un peu plus tard. Pascal arrive au centre culturel. Il laisse sa moto devant le centre et entre dans le bâtiment. Pascal traverse le hall. Il pose une question à un jeune.

Salut ! Je cherche le directeur, M. Fernandez. Tu sais où est son bureau ? – Привет ! Я ищу директора, месье Фернандес. Ты знаешь где его кабинет ?

C’est par là-bas, au premier étage.  – Это там, на первом этаже.

Fernandez est assis derrière le bureau. Pascal entre.

Bonjour, Monsieur. Je viens de la part de l’agence pour l’emploi. Je suis Pascal Lefèvre. – Добрый день, месье. Я прибыл из агентства по трудоустройству. Я Паскаль Лефевр.

Bonjour. Je suis content de vous voir. – Здравствуйте. Я рад вас видеть.

Fernandez lui montre un porte-manteau.

Mettez votre manteau ici et asseyez-vous. Vous êtes à l’heure, bravo. Avec ces grèves – Положите ваше пальто здесь и садитесь. Вы вовремя, отлично. С этими забастовками…

Oui, je suis en moto. – Да, я на мотоцикле.

En moto ? Elle est devant le bâtiment ? – Мотоцикл ? Он находится перед зданием ?

Oui, pourquoi ? Il y a des risques de vol ? – Да, почему ? Есть риск кражи ?

De risques, il y en a partout. Non, non je plaisante. Il n’y a pas trop de problèmes ici. – Риск, он везде. Нет, нет я шучу. Здесь не слишком много проблем.


LES EXERCICES À LA VIDEO (упражнения к видео + аудио):

  1. Faites des hypothèses.

Visionnez le film sans le son.

1   Benoît écoute les informations à la radio. Qu’est-ce qu’il se passe ?

2   À qui appartient la moto ?

3   Pourquoi Pascal a-t-il besoin d’une moto ?

4   Qu’est-ce que Pascal va faire dans le centre culturel ?

  1. Qu’est-ce qu’on dit à la radio ?

Visionnez le début de l’épisode avec le son. Écoutez l’information donnée à la radio et répondez aux questions.

1   Quelles lignes du métro ne marchent pas ?

 À quel numéro est-ce qu’on téléphone pour obtenir des renseignements ?

3   Où sont les principaux embouteillages ?

 Combien d’autobus fonctionnent ?

5   Sur quelles lignes du RER n’y a-t-il pas de trains ?

  1. Dans quel ordre ?

1   Visionnez l’épisode entier avec le son et recomposez les phrases.

2   Puis mettez les événements dans le bon ordre.

1   Pascal part

3   La radio donne des informations

 Un jeune dit à Pascal

 Julie, Benoît et Pascal prennent

     a   où se trouve le bureau du directeur.

     b   leur petit-déjeuner.

     c   sur la moto de François.

     d   sur la grève des transports.

     e   au directeur du centre.

  1. Qui dit ces phrases ?

Dites qui dit ces phrases: Pascal, Benoît, Julie, François ou M. Fernandez ?

1   Grève des transports en commun. Et justement aujourd’hui. C’est bien ma chance !

 Hum, ça sent bon !

3   Vous en faites une tête ! Il y a un problème ?

 Tu mets le casque, hein ?

5   Je vais au bureau à pied.

6   Je suis content de vous voir.

  1. Avez-vous remarqué ?

1   Benoît fronce les sourcils, regarde Pascal en face. Son visage exprime :

      a   de la curiosité ;  b   de l’indifférence.

 Pascal lève les yeux au ciel, baisse la tête, ouvre la main. Il a l’air :

   7   a   découragé ;  b   agressif.

3   L’attitude de Benoît montre :

      a   qu’il est d’accord avec la proposition de Julie ;

      b   qu’il trouve sa proposition stupide.

4   M. Fernandez exprime :

      a   de l’étonnement ;

      b   de l’amusement ;

      c   de l’admiration.

  1. Comment ils le disent ?

Trouvez dans les dialogues :

1   deux demandes d’information ;

 une façon de rassurer ;

3   l’expression d’une condition ;

4   une recommandation ;

5   une formule polie pour accueillir quelqu’un.


  •  SONS ET LETTRES
  1. On enchaîne.

Lisez, puis écoutez et répétez.

1   Tu es à Angers avec elle ?

2   Il est toujours à l’heure.

3   Je mets une heure pour aller en ville.

4   Il y a une moto au garage.

  Il y a déjà eu des problèmes ici ?

  • COMMUNIQUEZ
  1. Visionnez les variations.

1   Trouvez d’autres façon de rassurer quelqu’un. Pensez à des expressions plus simples.

2   Avec quel(s) geste(s) est-ce que vous attirez l’attention de quelqu’un ?

3   Avec votre voisin(e), créez et jouez des dialogues dans les situations suivantes :

a   Un(e) de vos ami(e)s a des problèmes dans son travail et dans sa famille. Vous rassurez votre ami(e). Ce n’est qu’un mauvais moment à passer.

b  Vous cherchez quoi faire dimanche prochain. Votre ami(e) a des idées : son oncle a une maison à la campagne, son frère a une voiture, il/elle a des places de théâtre gratuites…

7

  1. Retenez l’essentiel

Écoutez les quatre messages laissés sur les répondeurs et dites :

1   quel est le problème de Jean-Pierre ;

 ce qu’ils vont faire ;

 quel jour et à quelle heure Raoul fait ses courses ;

4   quel jour et à quelle heure le rendez-vous est fixé.

  1. Comment y aller ?

Vous êtes dans le métro parisien. Des personnes vous demandent comment aller à différentes stations. Utilisez la carte du métro parisien.

Jouez avec votre voisin(e). Demandez un renseignement chacun à votre tour.

Exemple :

– Nous sommes à Sèvres-Babylone. Comment est-ce qu’on va à la Défense ?

– Vous prenez la direction porte de la Chapelle et vous changez à Concorde. Ensuite, vous prenez la direction La Défense.

7a

  1. Ils ont tous quelque chose à faire !

Écoutez et dites ce que Julien, Marielle et Michel font.

1   Qui prend :  a   le train ?  b   le bus ?  c   le métro ?

2   Qui part en voiture ?

3   À quelle heure ?

4  Pour quoi faire ?


GRAMMAIRE (грамматика + упражнения + аудио):

Il y a, il n’y a pas

Il y a est invariable.

L’absence est exprimée par la forme négative : il n’y a pas de…

Il y a des taxis, mais il n’y a pas de bus.

Question : Est-ce qu’il y a des étudiants ?

Y a-t-il des étudiants ?

!   Qu’est-ce qu’il y a ? est une question posée sur les événements en cours (= qu’est-ce qui se passe ?).

Exprimer la condition avec si + proposition au présent

Le verbe de la proposition principale est au présent (indicatif ou impératif).

S’il fait beau, va au bureau à pied.

Si tu m’attends, je pars avec toi.

Mettre et prendre au présent de l’indicatif

Mettre

je mets

tu mets

il/elle met

nous mettons

vous mettez

ils/elles mettent

Prendre

je prends

tu prends

il/elle prend

nous prenons

vous prenez

ils/elles prennent

Comprendre et apprendre se conjuguent comme prendre.Combien de radicaux est-ce que mettre et prendre ont au présent ?

!   Mais attendre et entendre n’ont qu’un radical : J’attends, nous attendons.

L’interrogation indirecte

Proposition principale : Je me demande…, elle veut savoir…, vous savez…

Proposition subordonnée introduite par un mot interrogatif : qui, ce que, ce qui, si, quand, où…

Tu sais si le métro fonctionne ?

Je me demande quand il arrive.

!   Les mots interrogatifs suivants se transforment dans l’interrogation indirecte :  – est-ce que  –  si

Est-ce que la circulation est bloquée ?

Il se demande si la circulation est bloquée.

qu’est-ce que  –  ce que

qu’est-ce qui  –  ce qui


  1.  Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’est-ce qu’il n’y a pas ?

Dites ce qu’il y a et ce qu’il n’y a pas :

– dans la salle de classe ;

– dans l’appartement de Julie, Benoît et Pascal.

Jouez avec votre voisin(e).

Exemple : – Dans la salle de classe, il y a des chaises.

                   – Oui, mais il n’y a pas de fauteuils.

  1. Donnez l’heure.

1   Observez ci-dessous la façon d’indiquer l’heure.

Il est :

Снимок7c

2   Écoutez et notez les heures.

  1. Que faire si… ?

Complétez avec la forme correcte du verbe entre parenthèses.

1   Si je n’arrive pas à l’heure, (attendre) jusqu’à 4 heures.

2   S’il y a grève des transports, (prendre) votre voiture.

3   Si tout est bloqué, ne (partir) pas.

4   S’il y a des embouteillages, (aller) au bureau à pied.

5   Si tu ne (mettre) pas ton casque, tu (prendre) des risques.

6   Si vous n’ (entendre) pas, vous ne (comprendre) pas.

  1. Elle prend sa moto.

Complétez le dialogue avec : attendre – mettre – entendre – prendre – apprendre.

– Vous … le métro aujourd’hui ?

– Non, je … la moto de mon frère. Mais, j’ … son retour.

– Vous … un casque, j’espère.

– Bien sûr.

– Vous n’ … pas à conduire une voiture ?

– Non, mon frère et moi, nous … d’avoir de l’argent.

– Tiens, j’ … quelqu’un arriver.

– Oui, c’est sûrement lui.

  1. Vous mettez combien de temps ?

Demandez à votre voisin(e) combien de temps il/elle met pour aller à son bureau, en ville, en banlieue, à la poste, à la banque, à la gare… à pied, en autobus, en métro, en taxi, en voiture.

Exemple : – Tu vas à ton bureau à pied le matin ?

                   – Non, je prends le métro.

                    – Combien de temps tu mets ?…

  1. Est-ce qu’ils savent ?

Demandez des renseignements à votre voisin(e). Utilisez vous savez dans votre demande. Votre voisin(e) invente le renseignement.

Exemple : Quand est ce que la grève commence ?

                – Vous savez quand la grève commence ?

                 – Elle commence demain matin à 5 heures.

1   Est-ce qu’il y a des bus ?

2   Pourquoi est-ce que la circulation est bloquée ?

3   Où est-ce qu’on prend le bus ?

 Comment est-ce qu’on va à la porte Maillot ?

5   Combien de temps est-ce qu’on met pour aller à la place de la Concorde ?

6   Comment est-ce qu’on se renseigne ?

7   Qu’est-ce qui se passe dans le centre ?

 Est-ce que la grève est terminée ?


ÉCRIT (письмо):

  • é7Les transports

« En onze ans, je n’ai jamais raté un seul train ! » Pour Jean-Pierre Balli, la vie quotidienne est rythmée par un double impératif : le TGV Tours-Paris de 7 h 04 et le Paris-Tours de 18 h 50. « J’ai déjà fait trois fois et demie le tour de la Terre pour me rendre quotidiennement à mon travail », indique-t-il avec fierté. Habiter Tours, c’est choisir la qualité de la vie ; travailler à Paris, c’est la certitude d’une vie professionnelle plus active.

Au moment des grands départs pour les vacances d’été, fin juillet, il y a régulièrement des embouteillages sur les autoroutes. Aucun remède, sauf d’attendre des heures dans la chaleur et la poussière !

En octobre 1998, la société Matra Transport International a mis en circulation Météor, le premier métro lourd automatique dans le monde. Ce métro intelligent du futur équipera é7abientôt d’autres lignes, la société travaillant actuellement sur plusieurs chantiers en France et dans le monde.

é7b

  1. Qu’est-ce qu’ils ont en commun ?

1   Quel est le thème commun à tous ces textes ?

2   Quels documents parlent de voyages en train ?

 Quels documents traitent de transports individuels ?

4   Quel document exprime l’avis d’un usager du TGV ?

  1. Distinguez entre les genres de texte.

1   Quels sont les articles de journaux ?

2   Quelle est la petite annonce ?

3   Quelle est la légende de photo ?

  1. À vos stylos !

1   Vous cherchez un compagnon de voyage. Rédigez une annonce.

2   Vous cherchez une voiture pour faire un voyage. Écrivez une annonce.


  •  En ville et sur la route

é7c

Un agent de police règle la circulation à un carrefour. Un piéton traverse sur un passage pour piétons. Des gens attendent à un arrêt pour monter dans l’autobus.Un taxi s’arrête pour prendre des passagers. Le chauffeur met les bagages dans le coffre de la voiture. L’automobiliste fait le plein d’essence à la station-service.

Deux jeunes gens font de l’auto-stop.

  1. Faites des listes.

Retrouvez dans le texte :

1   des mots désignant des moyens de transport ;

2   des acteurs de la circulation ;

3   des lieux ;

 des actions (verbes et noms).

  1. Qu’est-ce qui va ensemble ?

Faites correspondre un panneau de circulation pour chaque phrase.

1   La vitesse est limitée à 80 kilomètres à l’heure.

2   Il est interdit de tourner à droite.

3   Défense de pénétrer en voiture dans cette rue.

4   Attention, le tournant est dangereux.

é7d

  1. Qu’est-ce qu’ils ont en commun ?

Observez les mots suivants et répondez aux questions.

Bouchon – trajet – arrêt – chemin – accident – permis – taxi – camion – train – bateau – piéton – agent.

1   Par quel son est-ce que ces mots se terminent ?

     a   Un son de consonne.  b   Un son de voyelle.

 Quel est leur genre ?

a   Masculin.  b   Féminin.

3   Quelle hypothèse peut-on faire sur le genre des noms terminés par un son de voyelle ?

Tête de station

la borne de taxi sonne désespérément il n’y a personne pour répondre tous ces gens qui sonnent désespérément et qui ne trouvent jamais personne pour leur répondre


VARIATIONS (варианты):

Attirer l’attention de quelqu’un

1   Oh, j’ai une idée ! François… il a une petite moto.

2   Dis donc ! François… il a une petite moto.

3   Oh, mais j’y pense, François… il a une petite moto.

4   Tiens, je pense à quelque chose. François… il a une petite moto.

Rassurer quelqu’un

1   Non, non je plaisante. Il n’y a pas trop de problèmes ici.

2   Ne vous inquiétez pas.

 Ne vous en faites pas.

4   N’ayez pas peur.

Комментировать

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *