Reflets 1 — Épisode 12

Смотреть бесплатно сериал — курс французского языка Reflets 1. Серия 12 :

Чтобы открыть нужную вам рубрику, жмите + Закрыть –

DESCRIPTION LA SÉRIE (описание серии):

12 серия. Julie fait ses preuves – Джули доказывает.

Джули, c маленьким черным чемоданчиком в руке, смотрит в витрину магазина. Очень уверенно она заходит в него. Женщина за прилавком спрашивает её, желает ли она что-нибудь с витрины. Джули отвечает, что желает всё, но покупать ничего не будет, так-как представляет молодых художников и их творения. Она ставит свой чемоданчик на прилавок, и открывает его. В нём много ювелирных украшений, сумок, шарфов… Джули показывает несколько вещиц продавщице. Женщина говорит, что они милые, но хозяйка уже имеет своих поставщиков. Джули оставляет ей три вещи, для того чтобы она показала их хозяйке магазина, и говорит, что вернётся через два, три дня. Потом Джули спрашивает у продавщицы, не знает ли та, где находится парфюмерия –Голубая Ванна. И женщина объясняет ей как пройти.

Несколько дней спустя. Джули приходит в магазин. За прилавком её встречает хозяйка, она с безразличием сообщает ей, что взглянула на оставленные вещи. Джули снова открывает свой чемоданчик, и показывает несколько вещиц хозяйке, для того, чтобы у неё было более полное представление о работах художников. Клиентка в магазине, замечает в её чемодане серьги, и приближается. Она просит позволения примерить их. Смотрясь в зеркало, клиентка говорит мужу что ей очень понравились эти серьги, но муж не в восторге от них. Хозяйка магазина говорит её мужу, что мадам права, и что ей очень идут эти серьги, к тому же это уникальная модель, сделанная руками молодых художников. Сдавшись, мужчина спрашивает, сколько стоит это чудо. Хозяйка засияла, она просит клиентов дать ей несколько минут, и поворачиваясь к Джули спрашивает у неё, не сопроводит ли та, её до кабинета.

После очередной серии вас как всегда ждёт GRAMMAIRE, VARIATIONS и рубрика CIVILISATION с новой темой – La fièvre acheteuse.


LES PHRASES (фразы):

Julie, sa petite valise noire à la main, regarde la vitrine du magasin. Elle entre dans la boutique, l’air très assuré.

Bonjour, Madame. – Добрый день, мадам.

Bonjour, Mademoiselle. Un de nos articles en vitrine vous plaît ? – Добрый день мадмуазель. Вы желаете один из наших товаров с витрины ?

Julie pose sa valise sur la caisse et l’ouvre.

Tout me plaît, mais je ne veux rien acheter. Je représente de jeunes artistes et je crois que leurs créations peuvent vous intéresser. – Я желаю всё, но я не хочу ничего покупать. Я представляю молодых художников, и я считаю, что их творения могут вас заинтересовать.

Julie sort des bijoux, des sacs, des foulards…

Oui, tout ça est très joli, mais ma patronne, Mme Dutertre, a déjà ses fournisseurs. Vous comprenez ? – Да, всё это очень мило, но моя хозяйка, мадам Дютерт, уже имеет своих поставщиков. Вы понимаете ?

Je comprends très bien et Mme Dutertre les choisit avec beaucoup de goût. Mais je pense que ces modèles peuvent lui plaire. – Я отлично понимаю, и мадам Дютерт выбирает с большим вкусом. Но я думаю, что эти модели могут ей угодить.

Julie montre quelques objets à la vendeuse.

Écoutez, je vous laisse deux ou trois choses et vous lui montrez: ce foulard par exemple, et aussi ce collier et cette ceinture. – Послушайте, я вам оставлю вам две или три вещи и вы ей покажите: этот шарф например, а также ожерелье и этот пояс.

Oui. Si ça vous fait plaisir… Mais n’y comptez pas trop. – Да. Если это доставит вам удовольствие… Но не рассчитывайте слишком.

(avec le sourire)Je suis très optimiste et je crois que j’ai raison. Je vous téléphonerai dans deux ou trois jours. – (с улыбкой) Я очень оптимистичная и я считаю, что я права. Я вам позвоню в течении двух или трёх дней.

Julie pose une dernière question à la vendeuse.

Oh, à propos, excusez-moi, je cherche la parfumerie La Bain bleu. Je crois que ce n’est pas loin. Vous connaissez ? – О, кстати, извините меня, я ищу парфюмерию – Голубая Ванна. Я думаю, что это не далеко. Вы знаете ?

Oui. Je vais vous expliquer. – Да. Я вам объясню.

La vendeuse explique le chemin à Julie.

Vous allez tout droit, jusqu’à une poste et vous tournez à gauche. Vous faites une centaine de mètres, vous tournez à droite. Il y a une boucherie qui fait le coin de la rue. C’est la rue Censier. La parfumerie est en face dun garage Renault. – Вы идёте прямо, до почты, и поворачиваете на лево. Вы проходите сто метров, поворачиваете на право. На углу улице есть мясная лавка. Это улица Сансье. Парфюмерия находится напротив гаража Рено.

Merci beaucoup. Au revoir. – Большое спасибо. До свидания.

Au revoir, Mademoiselle. – До свидания, мадмуазель.

Un autre jour, Julie arrive devant la boutique. Elle entre. Un couple est dans le magasin. La patronne est derrière le comptoir. La vendeuse lui dit quelque chose à l’oreille. Julie se dirige vers la patronne.

Vous êtes déjà passée il y a quelques jours, n’est-ce pas ? – Уже прошло несколько дней, не так ли ?

Oui. Je suis Julie Prévost. J’ai aussi téléphoné hier. C’est au sujet d’accessoires créés par de jeunes artistes. Des modèles uniques ! – Да. Я Джули Прево. Я также звонила вчера. Речь идет о аксессуарах, созданных молодыми художниками. Эти модели уникальны !

(l’air indifférent) Ah oui, oui, en effet. Jy ai jeté un coup d’œil. (безразлично) А да, да, действительно. Я бросила взгляд.

Je vous ai apporté d’autres pièces. Ça vous donnera une idée plus complète de leur travail. – Я вам принесла другие штуки. Это даст вам более полное представление об их работах

Julie ouvre sa petite valise pour montrer quelques modèles à la patronne. La cliente s’approche.

Oh ! Elles sont très jolies, ces boucles d’oreilles. (à la patronne) Vous permettez? – О ! Они очень милые, эти серьги. (хозяйке) Вы позволите?

Elle met les boucles d’oreilles, se regarde dans un miroir et appelle son mari.

(à son mari) Chéri, viens voir ces boucles d’oreilles. Elles me plaisent beaucoup. (своему мужу) Дорогой, посмотри эти серьги. Они мне нравятся.

Moi, je ne les aime pas trop. Ce nest vraiment pas ton style. – Мне они не слишком нравятся. Это действительно не твой стиль.

Comment ça, ce n’est pas mon style ! Elles me vont très bien ces boucles d’oreilles. – Как это, не мой стиль ! Они мне очень хорошо идут, эти серьги.

La patronne reprend ses réflexes de vendeuse.

Madame a raison. Elles lui vont très bien. Et, de plus, c’est un modèle unique, créé par un jeune artiste. – Мадам права. Они ей очень хорошо подходят. И, вдобавок, это уникальная модель, созданная молодыми художниками.

(résigné) Et elles valent combien, ces merveilles ? (сдавшись) И в какую цену, эти чудеса ?

La patronne hésite un peu.

Vous permettez quelques instants ? – Вы позволите несколько минут?

Elle se tourne vers Julie, radieuse.

(tout sourire) Mademoiselle, vous pouvez m’accompagner dans mon bureau ? – (всё улыбаясь) Мадмуазель, вы можете сопроводить меня в мой кабинет ?


LES EXERCICES À LA VIDEO (упражнения к видео + аудио):

  1. Regardez les images.

Visionnez l’épisode sans le son et dites si vous avez vu les scènes suivantes.

1   Une cliente entre dans la boutique.

 La vendeuse touche un des foulards de Julie.

3   La vendeuse fait des gestes pour expliquer le chemin.

 Une cliente remarque des boucles d’oreilles et demande la permission de les essayer.

 Un homme s’approche de la cliente.

  1. Qu’est-ce qu’ils disent ?

Retrouvez la réplique et décrivez la situation.

 Снимок12

  1. Quelle est la bonne hypothèse ?

1   Une jeune femme parle à Julie.

     a   C’est la patronne.

     b   C’est la vendeuse.

 Julie retourne à la boutique.

     a   C’est le même jour.

     b   C’est un autre jour.

   Comment le sait-on?

3   La patronne:

     a   est intéressée par les objets;

     b   ne les a pas regardés.

4   La cliente appelle son mari:

     a   pour lui demander son avis;

     b   pour lui demander de payer.

 La patronne sourit à Julie:

     a   parce qu’elle la trouve sympathique;

     b   parce qu’elle va faire des affaires avec elle.

  1. Qu’est-ce que vous avez compris ?

Visionnez avec le son. Vérifiez vos réponses aux exercices précédents.

  1. Racontez l’histoire.

Mettez les phrases suivantes dans le bon ordre et faites un résumé de l’épisode. Évitez les répétitions : remplacez des noms par des pronoms.

a   Julie retourne à la boutique quelques jours plus tard.

b   Des boucles d’oreilles plaisent beaucoup à une cliente, mais son mari n’est pas d’accord.

c   Julie entre dans une boutique, mais la patronne n’est pas là.

d   Julie lui montre des bijoux, mais la patronne ne semble pas très intéressée.

e   Le client demande le prix.

f   La patronne demande à Julie de l’accompagner dans son bureau.

g   La vendeuse indique à Julie le chemin de la parfumerie Le Bain bleu.

h   Julie a réussi à convaincre la patronne : elle est très contente.

i   Julie laisse quelques objets à la vendeuse.

j   La patronne est là et Julie peut lui parler.

  1. Avez-vous bien observé ?

Associez une réplique, un ton de voix et un sentiment.

 Je suis très optimiste.                              

2   Ah, oui, en effet.

 Elles me plaisent beaucoup.

 Comment ça, ce n’est pas mon style !

    a   Ton haut et fort.                   e   Volonté de persuader.

    b   Ton haut, enjoué.                  f   Irritation.

    c   Ton net, ferme.                      g   Indifférence

    d   Ton neutre, détaché.             h   Enthousiasme

  1. Qu’est-ce que vous dites dans ces situations ?

1   Vous êtes vendeuse. Vous abordez une cliente.

2   Vous faites un compliment sur un vêtement ou un accessoire.

3   Vous demandez le prix d’un article à la vendeuse.

4   Vous voulez faire attendre quelqu’un un petit moment.

 Vous essayez d’empêcher quelqu’un d’acheter quelque chose.


  •  SONS ET LETTRES
  1. Y a-t-il un accent d’insistance ?

Écoutez et dites si vous entendez un accent d’insistance dans une des deux phrases. Si oui, sur quelle syllabe est-ce qu’il porte ?

  1. Où est l’accent d’insistance ?

Écoutez. Dites sur quelle syllabe l’accent porte et répétez la phrase.

12a

  • COMMUNIQUEZ
  1. Visionnez les variations.

1   Dites dans quelles situations :

    a   vous demandez l’avis de quelqu’un ;

     vous faites patienter quelqu’un.

 Regardez les dessins et imaginez des dialogues. Variez les expressions et donnez des arguments. Jouez les sketches à deux.

12b

  1. Qu’est-ce que c’est ?

Pensez à un endroit ou à un bâtiment connu de votre ville. Votre voisin(e) vous interroge sur l’itinéraire pour savoir à quoi vous avez pensé.

Exemple :   – Quand on sort de l’école, il faut aller tout droit ?

– Non, il faut tourner à droite…

  1. Je peux vous aider ?

1   Écoutez les deux dialogues. Suivez le chemin indiqué sur le plan et dites ce que cherche la personne.

2   Puis, résumez les explications données : la personne s’assure qu’elle a bien compris.

12c

  1. Jeu de rôles.

Êtes-vous un(e) bon(ne) représentant(e) ? Vous voulez vendre l’une de ces séries d’objets à un magasin. Vous argumentez pour que le/la responsable les achète. Il/elle trouve des raisons pour ne pas les acheter ou pour faire baisser le prix. Jouez la scène avec votre voisin(e).

Utilisez : beau/laid – inutile – cher – démodé – très moderne – bonne matière/couleur/forme – bon public – original…

12d


GRAMMAIRE (грамматика + упражнения + аудио):

Les pronoms compléments d’objet indirect (COI)

  • Ces pronoms remplacent un complément du verbe précédé de à ou de pour : Vous désirez parler à la patronne ?

Vous désirez lui parler ? J’ai acheté des fleurs pour elles.

Je leur ai acheté des fleurs.

  • Pronoms COI (animés) : me, te, lui, nous, leur.

!   À l’impératif affirmatif, me moi, te toi :  Donne-moi ce livre. Regarde-toi dans la glace.

!   N’oubliez pas le trait d’union entre l’impératif affirmatif et les pronoms compléments d’objet direct ou indirect.

Indiquez-leur le chemin. Écrivez-lui si vous y pensez.

reflets 12


  1.  Quels sont les verbes à complément d’objet indirect ?

1   Relevez les verbes de l’épisode qui peuvent se conjuguer avec un complément précédé de la préposition à (COI).

Exemple :  Téléphoner à quelqu’un.

En connaissez-vous d’autres ?

2   Connaissez-vous des verbes construits avec les préposition de et pour ? Lesquels ?

  1. Choisissez le bon pronom.

Utilisez un pronom complément d’objet indirect de la 3-e personne (lui ou leur) dans la réponse.

Exemple :  Est-ce que les boucles d’oreilles vont bien à la dame ? – Oui, elles lui vont bien.

1   Est-ce que Julie montre des modèles aux patronnes des boutiques ?

2   Est-ce que Julie a laissé des objets à la vendeuse ?

3   Est-ce que la vendeuse a bien expliqué le chemin à Julie ?

 Est-ce que Julie désire parler à la patronne ?

5   Est-ce que les boucles d’oreilles plaisent au mari de la cliente ?

  1. Complétez le dialogue.

Utilisez des pronoms compléments.

– Tu as gardé le contact avec les Durand ?

– Oui, mais il y a deux mois que je ne … ai pas vus.

– Tu ne … as pas écrit ?

– Non, mais ils … ont téléphoné il y a un mois.

– Je … ai souhaité leur anniversaire de mariage la semaine dernière.

– Qu’est-ce qu’ils … ont dit ?

– Rien de nouveau. Ils vont bien et ils … embrassent. Ils … ont demandé de … faire leurs amitiés.

  1. Quelle est la nature du complément ?

Écoutez et dites s’il s’agit d’un complément d’objet direct (COD) au indirect (COI).

  1. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Vous n’êtes pas absolument certain que votre opinion est la bonne. Utilisez je pense que, je crois que, je trouve que ou il me semble que.

Exemple :  Est-ce que Julie va trouver la parfumerie Le Bain bleu?

– Je crois qu’elle va la trouver.

1   Est-ce que les modèles de Julie vont plaire à la patronne ?

2   Est-ce que la patronne choisit bien ses fournisseurs ?

 Est-ce que la vendeuse va montrer les objets à sa patronne ?

 Est-ce que la cliente va acheter les boucles d’oreilles ?

 Est-ce que la patronne va mettre les créations des amis de Julie dans sa boutique ?

  1. Dites-le de façon plus directe.

Exemple :  Je te conseille de lui montrer.  – Montre-lui.

1   Je te demande de leur expliquer le problème.

2   Je vous prie de lui indiquer le chemin.

3   Je te conseille de leur parler maintenant.

4   Je vous suggère de me téléphoner demain.

5   Je vous recommande de lui montrer ces modèles.

 Je te conseille de penser à tes parents.

  1. Indiquez-leur le chemin.

Des gens passent et vous demandent le chemin. Écoutez les questions et donnez des indications.

12


VARIATIONS (варианты):

Demander l’avis de quelqu’un

1   – Regarde, moi, je les trouve très jolies, ces boucles d’oreilles.

– Moi aussi.

– Eh bien, pas moi !

2   – Viens voir, ces boucles d’oreilles sont vraiment faites pour moi.

– Oui, c’est vrai, elles te vont bien.

– Tu trouves ?

3   – Ces boucles d’oreilles, c’est tout à fait mon style, n’est-ce pas ?

– Oui, c’est tout à fait toi.

– Moi, je ne trouve pas.

Faire patienter quelqu’un

1   Vous permettez quelques instants ?

2   Vous pouvez m’attendre un instant ?

3   Excusez-moi, je reviens tout de suite.

 Excusez- moi, je n’en ai pas pour longtemps.


CIVILISATION (цивилизация):

                                                               La fièvre acheteuse

Toute l’année, les acheteurs se bousculent dans les grands magasins et les supermarchés.

Mais on peut préférer le calme des puces parisiennes de Saint-Ouen et des brocantes régionales, très à la mode depuis quelques années. On a le temps de flâner, de marchander, de chercher l’objet rare et pas cher. Des statuettes, des tableaux, des poupées, des bronzes ou des livres anciens compléteront une collection… ou finiront peut-être dans un grenier…

Mais d’autres cherchent des solutions plus originales. Cette association ariégeoise, le SEL, le Système d’échange local, a remis au goût du jour un moyen de paiement très ancien : le troc. Pourquoi ne pas échanger un fromage contre des travaux de couture, par exemple ? Ce réseau d’entraide fonctionne bien et simplifie la vie de tous.

Mais cela peut-il vraiment calmer la fièvre acheteuse ?

  1. Dans quel ordre ?

1   Dans quel ordre apparaissent :

     a   le marché aux puces ;

     b   Le SEL ;

     c   le grand magasin ?Снимок12a

2   Associez chaque forme d’achat avec un lieu :

     a   l’Ariège ;

     b   Saint-Ouen (banlieue de Paris) ;

     c   Paris ;

     d   la province.

  1. Et vous ?

1   Y a-t-il des Puces dans votre ville ? Y allez-vous ?

2   Quels objets est-ce que vous aimez ? Est-ce que vous en achetez ?

                    Les champions du petit prix

En 1948, un tunisien, Jules Ouaki, recrée à Paris un des souks de son enfance. Il ouvre une boutique de vêtements très bon marché. Peu d’employés : les clients cherchent et se servent eux-mêmes. Il baptise sa boutique Tati, inversion de Tita, le surnom de sa mère ! Tati est devenu une multinationale avec des magasins dans plusieurs pays et une boutique sur la cinquième avenu à New York. Tati compte aujourd’hui 25 millions de clients, vend annuellement 76 millions d’articles et emploie 1 700 personnes.

Комментировать

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *