Reflets 1 — Épisode 18

Смотреть бесплатно сериал — курс французского языка Reflets 1. Серия 18 :

Чтобы открыть нужную вам рубрику, жмите + Закрыть –

DESCRIPTION LA SÉRIE (описание серии):

18 серия. Une voiture mal garée ! – Плохо припаркованный автомобиль !

4 часа спустя. Джулии приходит к родителям. Мама говорит ей что они ждут её уже два часа, и спрашивает почему она не позвонила. Джули извиняется, и отвечает, что оттуда где она была, она не могла позвонить. Узнав, что дочь была в полицейском участке, взволнованный месье Прево спрашивает, что с ней случилось, надеясь, что ничего серьёзного не произошло. Джули отвечает им, что на самом деле она была не совсем в полицейском участке, а на штрафстоянке, чтобы вернуть машину. Мама Джули говорит ей снять пальто, сесть и всё им рассказать. Джули села и начала рассказывать, что сегодня днем, она со своей подругой были в Сен-Жермен-де-Пре, там было много народа, она нашла парковочное место, и её автомобиль перегородил пешеходную дорожку. Отец с усмешкой спрашивает не могла ли она выбрать другой день. Мать оправдывает дочь, говоря, что невозможно заниматься покупками в рабочие дни. Джули благодарит её за защиту. Отец продолжая говорит, что он не обвиняет её, и наконец, мать одолжила ей машину на несколько дней. Мадам Прево прерывая, просит его не делать из этого драму, потом приглашает всех за стол. Месье Прево спрашивает у дочери где она припарковалась вечером, и услышав, что она оставила машину напротив гаража, берёт у ней ключи, чтобы поменять место и уходит.

Мать оставшись наедине с Джули, говорит ей , что она ведь хорошо знает своего отца, и что вот уже как двадцать пять лет он ворчит, начиная со дня их свадьбы, но он вовсе не злой. Некоторое время спустя, Джули вставая из-за стола говорит родителям что уже поздно, и она пойдёт. Мама не пускает её и просит, чтобы Джули осталась у них на ночь, говоря, что дочь так давно не спала в своей комнате. Отец поддерживает её. Джули соглашается с ними, так как не осмелится вновь взять машину.

Следующим утром, Джули подойдя к автомобилю, видит штрафной тикет на лобовом стекле ! Отец припарковал его прямо под знаком – запрещающим парковку !

После очередной серии вас как всегда ждёт GRAMMAIRE, VARIATIONS и рубрика CIVILISATION с новой темой – Un grand couturier.


LES PHRASES (фразы):

La mère de Julie ouvre la porte de son pavillon. Julie entre.

Mais qu’est-ce qui t’arrive, ça fait deux heures qu’on t’attend ! – Но что с тобой произошло, уже прошло два часа как мы тебя ждём !

Je sais, maman, ce n’est pas de ma faute, je suis désolée. – Я знаю, мама, это не моя вина, я извиняюсь.

Julie et sa mère s’embrassent.

Tu ne pouvais pas téléphoner ? – Ты не могла позвонить ?

Non. D’où j’étais, je ne pouvais pas. – Нет. Оттуда где я была, я не могла.

Où étais tu ? – Где ты была ?

Prévost embrasse sa fille.

Au commissariat. – В полицейском участке.

Au commissariat ! Mais qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? Rien de grave, jespère ! – В полицейском участке ! Но что с тобой случилось ? Ничего серьёзного, я надеюсь !

En faitje n’étais plus au commissariat. J’étais à la fourrièrepour récupérer la voiture. – На самом деле… я была больше не в полицейском участке. Я была на штраф-стоянке… для возврата автомобиля.

La fourrière ! Bravo ! – Штраф-стоянка ! Отлично !

Bon. Allez, enlève ton manteau. Assieds-toi. Et raconte-nous. Tu veux boire quelque chose ? – Хорошо. Давай, снимай своё пальто. Садись. И расскажи нам. Ты хочешь выпить чего-нибудь ?

Julie enlève son manteau.

Plus tard, maman. – Позже, мама.

Julie et ses parents s’assoient dans le salon.

Cet après-midi, on était à Saint-Germain-des-Prés avec mon amie Violaine. Il y avait beaucoup de monde. J’ai trouvé une place, mais la voiture débordait sur le passage piétons. – Сегодня днем, мы были в Сен-Жермен-де-Пре с моей подругой Violaine. Там было много народа. Я нашла место, но автомобиль перегородил пешеходную дорожку.

À Saint-Germain-des-Prés, en voiture, un samedi après-midi ! Tu ne pouvais pas choisir un autre jour ? – В Сен-Жермен-де-Пре, на машине, в субботу днем ! Ты не могла выбрать другой день ?

On ne peut pas faire les courses en semaine quand on travaille. – Невозможно заниматься покупками в будние дни, когда работаешь.

Merci, maman, cest gentil de me défendre. – Спасибо, мама, так мило что ты меня защищаешь.

Je ne t’accuse pas… Mais enfin… Ta mère te prête sa voiture pour quelques jours et… – Я не обвиняю тебя… Но наконец… Твоя мать одолжила свою машину на несколько дней и…

(lui coupant la parole) N’en fais pas un drame. Ça peut arriver ! (прерывая его) Не делай драму. Это может случиться !

Je sais. D’ailleurs, ça t’est déjà arrivé. Mais je te fais remarquer que, moi, je n’ai jamais eu de problème en trente-cinq ans. – Я знаю. Впрочем, это с тобой уже случилось. Но я отмечу что, я никогда не имел проблем за тридцать пять лет.

Toi, toi, toi… Toujours à donner des leçons ! Bon. Il est tard, alors on se calme et on passe à table. – Ты, ты, ты… Всегда даёшь уроки ! Хорошо. Уже поздно, так что успокаиваемся и садимся за стол.

(à Julie) Ce soir, où est-ce que tu l’as garée ? (к Джули) Вечером, где ты припарковалась ?

Devant le garage des Bourgoin. C’est la seule place que j’ai trouvée. Et puis, ils n’ont jamais eu de voiture, alors… – Перед гаражом Бургуана. Это единственное место которое я нашла. И потом, они никогда не имели автомобиля, так что…

Alors… donne-moi tes clefs. Je vais la changer de place. – Так что… дай мне ключи. Я поменяю место.

Julie donne les clefs à son père. Il s’en va. Julie reste seule avec sa mère.

Allez, metstoi à table. – Давай, присаживайся за стол.

Je nai plus faim. – Я не сильно голодна.

Tu connais ton père. Ça fait vingt-cinq ans qu’il râle. Il râlait déjà le jour de notre mariage. Mais il n’est pas méchant. Tu ne veux toujours rien boire ? – Ты знаешь своего отца. Двадцать пять лет как он ворчит. Он ворчит уже со дня нашей свадьбы. Но он не злой. Ты все еще не хочешь выпить что-нибудь ?

(en souriant) Si, un peu d’eau, s’il te plaît. (Улыбаясь) Если, немного воды, пожалуйста.

Il est tard. Bon, je vais rentrer. – Уже поздно. Ну, я возвращаюсь.

Non, tu es fatiguée. Couche plutôt ici. Il y a longtemps que tu n’as pas dormi dans ta chambre. – Нет, ты устала. Вернее, здесь есть постель. Очень давно ты не спала в своей комнате.

Ta mère a raison. Ça nous fait plaisir. – Твоя мать права. Это доставит нам удовольствие.

Daccord. Je n’ai pas le courage de reprendre la voiture. – Согласна. Я не осмелюсь вновь взять её машину.

Le lendemain matin, Julie arrive près de la voiture. Elle voit une contravention sur le pare- brise! Elle lève la tête. La voiture est garée juste sous un panneau d’interdiction de stationner!

Papa ! – Папа !


LES EXERCICES À LA VIDEO (упражнения к видео + аудио):

  1. Anticipez.

1   Après ce qui s’est passé dans le premier épisode, qu’attendez-vous dans le deuxième ?

2   Est-ce que Julie va récupérer sa voiture ?

3   Comment Julie va-t-elle expliquer son retard à ses parents ?

  1. Qu’avez-vous compris ?

Visionnez l’épisode avec le son.

1   Est-ce que vos hypothèses se vérifient ?

2   Trouvez une phrase pour résumer chacun des événements de l’épisode.

  1. Qu’est-ce qu’ils disent ?

Dites ce qu’ils disent et ce qu’il s’est passé avant.

 Снимок18

  1. Avez-vous bien observé ?

1   Quand elle entre chez ses parents, Julie baisse la tête, ne sourit pas, a les yeux baissés. Que signifie cette attitude ?

2   Quand M. Prévost apprend que Julie était au commissariat, il hoche la tête, hausse les sourcils, a un sourire en coin et dit «bravo.» Qu’est-ce qu’il pense ?

3   Quand Mme Prévost dit «ça peut arriver», elle fronce les sourcils, hausse les épaules. Qu’est-ce qu’elle cherche à faire ?

4   Quand Mme Prévost parle de son mari et dit : «mais il n’est pas méchant», sa fille est près d’elle et elle la prend par les épaules. Les deux femmes sourient.

5   Quand elle trouve la contravention sur le pare-brise de la voiture, Julie pousse un soupir et fait un geste. Qu’est-ce qu’elle pense ?

  1. Quelle est la fonction des énoncés ?

À chacun des énoncés, associez un des actez de parole.

1   Mais, qu’est-ce qui t’arrive ?

2   Tu ne pouvais pas choisir un autre jour ?

3   N’en fais pas un drame. Ça peut arriver !

4   Ta mère a raison. Ça nous fait plaisir.

      a   Paroles d’apaisement.

      b   Expression d’approbation.

      c   Expression de reproche.

      d   Expression d’ inquiétude.

  1. Quels sont les équivalents ?

Quels énoncés des dialogues les actes de parole suivants peuvent-ils remplacer ?

1   Ça ne m’est jamais arrivé.

2   Tu ne pouvais pas nous prévenir !

3   Tu ne fais que critiquer les autres.

4   Ce n’était vraiment pas le jour !


  •  SONS ET LETTRES
  1. Lesquels supprimer ?

1   Lisez les textes et barrez les e que vous pouvez supprimer.

a   Je vais le voir demain. Je lui dirai ce que tu m’as dit parce que je veux le prévenir de ce qui le menace. Je te verrai plus tard et je te raconterai ce qu’il me dira.

b   Je me lève tôt le matin, je me rase, je me lave et je prends le petit déjeuner dans la cuisine. Ensuite, je retourne me préparer. Je m’habille et je sors de chez moi.

2   Écoutez. Aviez-vous oublié des e caducs ?

18b

  1. Transformez.

Lisez les questions et les réponses, puis écoutez l’enregistrement.

1   – Je le donne ? – Oui, donne-le.

2   – Je le prends ? – Oui, prends-le.

3   – Je le mange ? – Oui, mange-le.

 – Je le cherche ? – Oui, cherche-le.

 – Je le mets ? – Oui, mets-le.

  1. Il y a trois consonnes !

Prononcez, puis écoutez l’enregistrement.

 Fais ce que tu veux.

2   Mets-le sur le piano.

3   Passe par le parc.

4   Je te le donne pour le directeur.

5   Prends-le avec le sac.

  • COMMUNIQUEZ
  1. Visionnez les variations.

1   Imaginez d’autres situations d’utilisation de ces Variations.

Par exemple : vous avez rendez-vous avec un(e) ami(e) à 8 heures. Il/elle arrive à 9 h 30.

2   Jouez les situations ci-dessous avec votre voisin(e).

a   Vous arrivez en retard à une réunion. On vous en fait le reproche. Vous donnez une excuse.

b   Votre ami(e) n’est pas venu(e) au rendez-vous et ne vous a pas téléphoné pour vous prévenir. Vous avez attendu pendant une heure et vous êtes parti(e). Vous êtes en colère. Vous lui téléphonez.

3 Votre ami(e) a acheté un vêtement mais découvre qu’il/elle n’a pas assez d’argent pour le payer… Vous lui proposez de lui prêter de l’argent. Il/elle refuse l’aide offerte dans un premier temps, puis l’accepte.

  1. Une drôle de journée.

Une jeune femme rentre chez elle, en retard et de mauvaise humeur. Son mari l’interroge sur sa journée. Elle lui raconte. Lui ne semble pas très content. Regardez les dessins et jouez la scène à deux.

18a

  1. Scène de rue.

Écoutez la conversation et trouvez une façon :

1   de faire des reproches ;

2   de prendre la défense de quelqu’un ;

3   de calmer l’irritation de quelqu’un ;

4   de s’excuser et de donner une raison.


GRAMMAIRE (грамматика + упражнения + аудио):

 Les emplois de l’imparfait et du passé composé

  • Imparfait : circonstances

On revoit la scène.

Il faisait beau.

Il y avait beaucoup de monde.

Au moment où nous arrivions, il faisait beau.

  • Passé composé : événements

On présente un fait passé, considéré comme révolu.

Hier, il a fait beau.

Beaucoup de gens sont venus.

Quand nous sommes arrivés, il a commencé à faire beau.

!   La même action, le même fait, peut être considéré soit comme une circonstance, soit comme un événement. Tout dépend de l’intention et de la façon de voir de celui qui parle ou qui écrit.

Répétition d’une action dans le passé

Quand il faisait beau, il sortait dans le parc  /  Il est sorti tous les jours l’été dernier.

Le passé composé présente l’action réalisée et c’est l’adverbe qui indique la répétition.

La négation ne… plus

Ne… plus marque la fin d’une action antérieure et s’oppose à encore, toujours.

– Tu achètes encore beaucoup de vêtements ?

– Non, je n’en achète plus.

Il sortait souvent le soir, mais maintenant il ne sort plus.


  1.  Ils ne pouvaient pas le faire !

Donnez une excuse.

Exemple : Elle était au commissariat.  – Téléphoner.  – Elle ne pouvait pas téléphoner.

1   J’étais avec des amis. – Les laisser.

2   Nous étions sur l’autoroute. – S’arrêter.

3   Nous n’avions pas les clefs – Rentrer.

 Julie n’avait pas son permis de conduire sur elle. – Prendre la voiture.

  1. Insistez.

Transformez votre demande en reproche.

Exemple : Viens nous voir.

              – Tu venais toujours nous voir !

              – Il y a longtemps que tu n’es pas venu(e) nous voir !

1   Viens manger à la maison.

2   Apporte-nous des bonbons.

 Passe la soirée avec nous.

 Parle-nous de ton travail.

  1. Qu’est-ce que vous avez fait l’an dernier ?

Citez au moins cinq activités.

Exemple :  Je suis allé(e) souvent au cinéma.

  1. Qu’est-ce que vous faisiez régulièrement l’an dernier ?

Citez au moins cinq activités habituelles.

Exemple :  J’allais au cinéma toutes les semaines.

  1. Il était triste.

Pour terminer les phrases, mettez les verbes au temps qui convient (imparfait ou passé composé).

1   Quand il (arriver), il (porter) un costume sombre.

 Quand il (entrer), il (tenir) son chapeau à la main.

3   Quand il (s’asseoir), il (avoir) les yeux fixes.

4   Quand il (se mettre) à parler, sa voix (être) triste.

5   Quand il (partir), il (pleurer).

  1. Que se passait-il ?

Complétez le texte. Mettez les verbes entre parenthèses au temps qui convient.

Ça (faire) une heure qu’elle le (attendre) et il ne (arriver) pas ! Il (faire) presque nuit. Elle se (demander) ce qui se (passer). Elle ne (vouloir) pas quitter le lieu de leur rendez-vous. Elle (savoir) qu’il (aller) venir. Mais elle (être) inquiète. Qu’est-ce qui (pouvoir) bien se passer, (se demander)-t-elle. Il ne (avoir) pas l’habitude de la faire attendre. Il (avoir) certainement un problème. Il (se tromper) de jour, (penser)-elle, ou d’heure. Ou bien encore sa voiture (tomber) en panne et il ne peut pas me téléphoner.

  1. C’était interdit !

Écoutez et faites correspondre les trois dialogues avec les panneaux d’interdiction.

18

  1. Ils ne le font plus !

Ces gens avaient pris des habitudes, mais ils en ont changé…

Exemple :  Ils allaient souvent au cinéma.  – Maintenant, ils n’y vont plus.

1   Vous partiez souvent à la campagne.

2   Elles déjeunaient au restaurant de leur entreprise.

3   Tu voyais beaucoup d’amis.

4   Ils faisaient beaucoup de randonnées.

5   Vous faisiez du sport régulièrement.


VARIATIONS (варианты):

Exprimer son inquiétude et faire des reproches, donner une excuse

1   – Mais qu’est-ce qui t’est arrivé ? Ça fait deux heures qu’on t’attend !

– Excuse-moi, je n’ai pas pu faire autrement.

2   – Tu as vu l’heure qu’il est ?

– Je sais, maman, ce n’est pas de ma faute, je suis désolée.

 – On commençait à se faire du souci !

– Je m’en doute, mais je n’ai pas pu vous prévenir.

 – Mais où étais-tu passée ?

– Il m’est arrivé une histoire !…

Prendre la défense de quelqu’un

1   N’en fais pas un drame. Ça peut arriver !

 Tu ne vas pas en faire une histoire !

 Ça ne t’est jamais arrivé à toi, peut-être !

 Il ne t’arrive jamais rien à toi !

Insister gentiment

1   Ta mère a raison, ça nous fait plaisir.

2   Oui, reste avec nous.

 Mais oui, on ne te voit pas si souvent !

 Oui, reste. On est heureux de t’avoir.


CIVILISATION (цивилизация):

                                                              La haute couture

Depuis plus de dix ans, Christian Lacroix séduit les femmes et étonne le monde de la haute couture. Il a apporté, dans ses créations, les couleurs et la gaieté de la Provence, sa région natale.

Aujourd’hui, c’est le grand jour. Nous sommes dans les coulisses du défilé et Christian Lacroix est partout. Il surveille, il retouche, il s’angoisse aussi. Mais le grand moment est arrivé, le premier mannequin entre en scène. Laissons ces robes et ces pantalons, ces soies et ces dentelles nous charmer…

Voilà, le défilé se termine. Christian Lacroix, au bras de la traditionnelle mariée et suivi de tous ses mannequins, vient saluer son public.

Instant d’émotion, instant magique… La foule l’applaudit et nous rappelle que la haute couture reste toujours un des fleurons de la France.

Снимок18a
Christian Lacroix

1  Dans quel ordre ?

Mettez les séquences dans l’ordre.

a   Présentation des modèles.

b   Vue des spectateurs assis.

c   Préparation du défilé.

d   Christian Lacroix au bras de la mariée.

e   Le premier mannequin apparaît.

  1. Que fait Christian Lacroix ?

Dites ce qu’il fait avant, pendant et à la fin du défilé.

1   Il maquille lui-même un des mannequins.

2   Il retouche un détail du bras d’une robe.

3   Il surveille le défilé.

4   Il monte sur l’estrade avec le premier mannequin.

5   Il prend le bras de la mariée.

  1. Et dans votre pays ?

1   Qui s’intéresse à la haute couture ?

 Y a-t-il des grands couturiers ? Lesquels ?

                                                     La haute couture

Malgré la concurrence, la haute couture française conserve tout son prestige. Le renom des Yves Saint-Laurent, Christian Lacroix, Thierry Mugler, Jean-Paul Gauthier, n’est plus à faire. Et la profession n’hésite pas à faire appel à des stylistes talentueux d’origine étrangère, Karl Lagerfeld chez Chanel et John Galliano chez Dior…

Комментировать

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *