Reflets 2 — Épisode 02

Смотреть бесплатно сериал — курс французского языка Reflets 2. Серия 02 :

Чтобы открыть нужную вам рубрику, жмите + Закрыть –

DESCRIPTION LA SÉRIE (описание серии):

1 Partie. Quel buffet ! – Какой буфет !

На тротуаре, возле ресторана, стоит большой старинный буфет. Вокруг него ходят грузчики. Взволнованная мадам Лемуан просит одного из них быть осторожнее. К ним подошел Раймонд, заинтересовавшийся старой вещицей. Корин рассказала ему, что этот буфет был у её бабушки, и что она очень заботится о нём. А также, о возникшей проблеме – для того чтобы он вошёл через дверь, его необходимо разобрать. «А почему вы не хотите его разобрать ?» – спрашивает её Раймонд. Корин объясняет, что буфету уже более ста лет, и она не хочет, чтобы его повредили. В этот момент появляется Жозеф со своим подробным объяснением, что старая мебель хрупкая и если снять дверь, бока, полку, вторую, то она развалится на части, а после, останутся дровишки для разжигания костра. Раймонд возмущается тому, что друг всегда преувеличивает и пугает людей. Грузчик вмешиваясь предупреждает, что в любом случае, не собирается ночевать здесь, поэтому, они должны принять решение : или буфет остаётся снаружи, или он его разбирает.

К группе присоединяется новый персонаж – Франсуа. Он предлагает хороший вариант с соседкой, пронести буфет через её дом, а потом через террасы. Позвав Анжелу (соседка), Франсуа просит её оказать эту небольшую услугу. Соседка соглашается и говорит, что спереди буфет не пройдёт, а сзади нет проблем. Мужчины несут буфет к Анжеле, а она, обеспокоенная, подходит к Жозефу, поделится своими сомнениями в том, правильно ли она сделала, что пропустила их через свою террасу. «При условии что они ничего не сломают !…» – жалуется она. Жозеф же думает, что буфет не пойдёт с местным интерьером.

2 Partie. Un nouvel ami – Новый друг

Несколько часов спустя… Фрэнсуа, Бернард и Корин прощаются с водителем грузовика. Бернард предлагает Франсуа насладиться напитками, говоря, что он это заслужил. Франсуа принимает его приглашение, со словами – Соседи должны помогать друг другу.

Корин в гостиной вытирает бокалы для напитков. Франсуа боясь показаться не скромным, спрашивает, почему они выбрали этот регион. «Хорошо вы поменяли Париж !» – говорит он. Бернард отвечает, что так и есть, это для смены, ведь здесь есть солнце, жизнь более спокойная, тёплые отношения с людьми… Франсуа смотря на Корин, объясняет, что у них тоже есть проблемы и ошибочно думать, что здесь всегда всё в розовом цвете. Она соглашается, но считает, что жить в красивом регионе, это помогает, к тому же её муж задумал ресторан. На вопрос Франсуа, собирается ли она заниматься рестораном, Корин отвечает, что в любом случае не кухней, что хотела бы главным образом заняться кафе, преобразить его, привлечь молодёжь, и сделать хорошее место для встреч. Франсуа полагает, что со всеми этими прекрасными проектами, она не соскучится. Он предлагает новым друзьям свою помощь, говоря, что знает здесь всех, что родился в деревне, и взял на себя питомник своего отца, а ещё что является добровольцем в синдикате.  Франсуа организовывает культурные мероприятия – концерты, встречи с художниками…

Лора прерывает их разговор, спрашивая у мамы, сложить ли посуду в буфет. Корин просит её подождать, и извинившись перед Франсуа, идёт ей на помощь. Бернард рассматривая буфет, говорит Франсуа, что Жозеф быть может был прав… и он не думает, что буфет смотрится на этом месте, в гостиной. «А если поставить его на нижнем этаже ?»– неожиданно предлагает он. Услышав это, Корин восклицает — «О нет, перестановки, достаточно, а !».

После очередной серии вас ждёт GRAMMAIRE и VARIATIONS, а также рубрика — CIVILISATION с новой темой – Le monuments de la République.


LES PHRASES (фразы):

Un camion de déménagement est arrêté sur la place. Un gros buffet est sur le trottoir. Corinne parle avec l’un des déménageurs. Raymond s’approche d’eux.

Bonjour, Madame Lemoine. – Добрый день, мадам Лемуан.

Doucement ! – Осторожно !

Alors, elle vous plaît cette maison ? – Итак, вам нравится этот дом ?

Oui. Elle a beaucoup de charme. – Да. Он очень очарователен.

Dites, vous avez un beau buffet. – Скажите, у вас прекрасный буфет.

Oui, oui. Il était à ma grand-mère et j’y tiens beaucoup… Mais il y a un problème. Pour qu’il passe par la porte, il faut le démonter et, ça, pas question ! – Да, да. Он был у моей бабушки, и я много забочусь… Но есть проблема. Чтобы он прошел через дверь, нужно его разобрать и, это, без вопросов !

Il ne passe pas par la porte. Il ne passe pas par la fenêtre. Et vous ne voulez pas qu’on le démonte. Et, moi, je ne suis pas le bon Dieu ! – Он не проходит через дверь. Он не проходит через окно. И вы не хотите его разбирать. А, я не добрый Бог !

Et pourquoi vous ne voulez pas le démonter ? – А почему вы не хотите его разобрать ?

Parce qu’il a plus de cent ans et je ne veux pas qu’on l’abîme. – Потому что ему больше ста лет и я не хочу чтобы его повредили.

Joseph arrive.

Elle a raison, Madame Lemoine. C’est fragile, ces vieux meubles. Tu retires la porte, les côtés, une planche, une deuxième, et ils tombent en morceaux. Et après, il te reste du petit bois pour allumer le feu. – Она права, мадам Лемуан. Старая мебель хрупкая. Ты снимаешь дверь, бока, полку, вторую, и она разваливается на части. А после, тебе останутся щепки для разжигания костра.

Il faut toujours que tu exagères et que tu fasses peur aux gens ! – Тебе всегда нужно преувеличивать и пугать людей !

En tout cas, moi, je n’ai pas l’intention de coucher ici. Alors vous prenez une décision : ou je le laisse dehors, ou je le démonte. – В любом случае, я не собираюсь ночевать здесь. Итак, вы принимаете решение : или я его оставляю снаружи, или я его разбираю.

Un nouveau personnage, François, se joint au groupe.

Il est bien beau, votre buffet. Mais j’ai peur qu’il ne passe pas, même sans les portes. – Он прекрасен, ваш буфет. Но я боюсь, что он не пройдёт, даже без дверей.

Heureusement que tu le dis. On sen était pas aperçus ! – К счастью что ты это сказал. Мы не заметили !

Et pourquoi vous ne passez pas par chez Angèle ? Et après, vous passez par les terrasses– А почему вы не пройдёте через дом Анжелы ? И потом, вы пройдёте через террасы…

Finalement, c’est peut-être bien que tu sois là. – В конце концов, это может быть хорошо что ты здесь.

François appelle la voisine.

Angèle ! Angèle !

Une femme d’un certain âge ouvre une fenêtre.

Eh bonjour, François ! – Добрый день, Франсуа !

Bonjour, Angèle. Est-ce que tu peux rendre un petit service à Mme Lemoine ? – Добрый день, Анжела. Ты бы могла оказать небольшую услугу мадам Лемуан ?

Mais avec plaisir. Qu’est-ce que je peux faire ? – С удовольствием. Что я могу сделать ?

Pour qu’on rentre le buffet sans le démonter, il faut passer par chez toi. – Для того чтобы перенести буфет без разборки, нужно пройти через тебя.

Devant, ça passera pas. Mais, par-derrière, pas de problème. Je descends. – Спереди, не пройдёт. Но, через сзади, нет проблем. Я спускаюсь.

Le déménageur, François et Bernard soulèvent le buffet. Angèle est inquiète.

Attention ! Doucement… Attention ! Oh, la la, la la, la la… – Осторожно! Аккуратно… Осторожно ! О, ла-ла, ла-ла, ла-ла…

Angèle s’approche de Joseph.

Moi, je ne crois pas qu’ils puissent y arriver. – Я не считаю, что они смогут туда добраться.

Je ne sais pas si j’ai eu raison de les laisser passer par ma terrasse. Pourvu quils ne cassent rien !… – Я не знаю была ли я права, пропустить их через мою террасу. При условии что они ничего не сломают !…

Finalement, ce buffet, je ne pense pas qu’il aille avec le style du pays. – Наконец, этот буфет, я не думаю что он пойдёт с местным стилем.


Quelques heures plus tard… François, Corinne et Bernard disent au revoir au déménageur.

Allez, au revoir. – Давайте, до свидания.

Merci, vous avez fait du bon boulot. – Спасибо, вы сделали хорошую работу.

(souriant) Je ne vous dis pas à la prochaine, hein… – Я не говорю вам до следующего, эх…

Pourquoi pas ? Si vous revenez dans le village, passez nous voir au café. – Почему нет ? Если вы снова будете в деревне, навестите нас в кафе.

Alors ça, je ne dis pas non ! – В таком случае, я не говорю нет !

Le camion démarre. Corinne, Bernard et François le regardent partir.

(à François) Venez prendre un verre, vous l’avez bien mérité. Sans vous, le buffet restait dehors. – Насладитесь напитком, вы это заслужили. Без вас, буфет остался бы снаружи.

Entre voisins, il faut s’entraider. Mais je prendrai bien un verre. – Между соседями, нужно помогать друг другу. Но я бы насладился хорошим напитком.

François, Bernard et Corinne sont dans le salon qui n’est pas encore installé.

Je ne veux pas être indiscret, mais pourquoi avez-vous choisi cette région ? Ça va vous changer de Paris ! – Я не хочу быть нескромным, но почему вы выбрали этот регион ? Хорошо же вы сменили Париж !

Justement, c’est pour changer. Et puis, il y a le soleil, une vie plus calme, des rapports chaleureux avec les gens… – Именно так, это для смены. А затем, есть солнце, жизнь более спокойная, тёплые отношения с людьми…

On a aussi nos problèmes, vous savez. Il ne faut pas croire que tout est toujours rose ici. – У нас тоже есть проблемы, вы знаете. Не нужно думать, что всегда здесь всё безоблачно.

Évidemment. Mais vivre dans une belle région, ça aide… Et puis, mon mari rêvait de monter un restaurant. – Очевидно. Но жить в красивом регионе, это помогает… И затем, мой муж задумал ресторан.

Et vous aussi, Madame, vous allez vous en occuper de ce restaurant ? – А вы также, мадам, вы собираетесь заниматься этим рестораном ?

Pas de la cuisine, en tout cas ! Je voudrais surtout m’occuper du café, le transformer, rajeunir un peu la clientèle, en faire un lieu de rencontres où il se passe des choses. – Не кухней, в любом случае ! Я бы хотела главным образом заняться кафе, преобразить его, омолодить немного клиентуры, и сделать место встреч, где что-то происходит.

Avec tous ces beaux projets, vous n’allez pas vous ennuyer. Si je peux vous aider… Je connais tout le monde, ici. Je suis né dans le village et j’ai repris la pépinière de mon père. Et je suis aussi bénévole au syndicat dinitiative. – Со всеми этими прекрасными проектами, вы не соскучитесь. Если я могу вам помочь… Я знаю всех здесь. Я родился в деревне, и я взял на себя питомник моего отца. А также я доброволец в синдикате.

Ah oui ! Et vous organisez des manifestations culturelles ? – Ах да ! А вы организовываете культурные мероприятия ?

Mais oui, des concerts, des rencontres avec des artistes… Il faudra que vous passiez nous voir. – Ну да, концерты, встречи с художниками… Это позволит вам видеть нас.

Bien sûr, dès que je pourrai… – Конечно, как только я смогу…

Laura interrompt la conversation.

Maman ? – Мама ?

Oui ? – Да ?

La vaisselle, je la range dans le buffet ? – Посуда, я сложу её в буфет ?

Oui, attends, je viens t’aider. Si vous voulez bien mexcuser – Да, подожди, я просто тебе помогу. Если вы меня извините…

Corinne s’éloigne.

Vous savez, il avait peut-être raison, Joseph… Je ne crois pas que ce buffet soit bien à sa place, dans le salon. Si on le mettait au rezdechaussé? – Вы знаете, он может быть был прав, Жозеф… я не думаю, что этот буфет предположим хорош на этом месте, в гостиной. Если поставить его на нижнем этаже ?

Corinne entend et avance vers Bernard, furieuse.

Ah non, les déménagements, ça suffit, hein ! – О нет, перестановки, достаточно, а !


LES EXERCICES À LA VIDEO (упражнения к видео):

  1. Observez et faites des hypothèses.

Visionnez sans le son.

1   Qu’est-ce qui se passe chez les Lemoine ? Qu’est-ce qui le montre ?

 Qu’est-ce qui a l’air de poser un problème ? Pourquoi ?

3   Où habite Angèle, la femme qui ouvre la fenêtre ?

4   Que peut lui demander l’homme qui l’appelle ?

5   Pourquoi Angèle est-elle à côté du buffet ?

  1. Vrai ou faux ?

Visionnez avec le son. Dites si ces affirmations sont vraies ou fausses. Rétablissez la vérité si nécessaire.

1   Le buffet de Corinne a plus de 200 ans.

2   Elle l’a acheté chez un antiquaire.

3   Le démonter n’est pas un problème.

4   François est l’un des déménageurs.

5   Joseph ne fait pas de remarque ironique à François.

6   Le buffet ne peut pas passer par la terrasse d’Angèle.

  1. Qu’est-ce qu’ils disent ?

Regardez les photos et retrouvez les répliques.

 2

  1. Comment se comportent-ils ?

1   Le déménageur n’est pas content. Qu’est-ce qui le montre dans ses gestes, ses expressions, son comportement, le ton de sa voix ?

2   Qu’apprend-on de nouveau sur le caractère de Corinne ? (Plusieurs réponses sont possibles.) Elle est :  a   Peureuse.  b   Autoritaire.  c   Timide.  d   Obstinée.  e   Sentimentale.

3   Quel ton a-t-elle ?  a   Aimable.  b   Hésitant.  c   Sec.

4   Angèle change de sentiment au cours de l’action. Comment se marque ce changement d’attitude et quelle en est la cause ?

  1. Comment est-ce qu’ils l’expriment ?

Associez ces répliques au bon acte de parole et trouvez une façon de la dire autrement.

1   Joseph : Elle a raison, Madame Lemoine. C’est fragile, ces vieux meubles.

      a   Accepter.  b   Être d’accord avec quelqu’un.   Informer.

2   Angèle : Mais avec plaisir. Qu’est-ce que je peux faire ?

     a   Offrir de l’aide.  b   Refuser.  c   Regretter.

3   Angèle : Pourvu qu’ils ne cassent rien !…

     a   Faire une supposition.  b   Exprimer de l’inquiétude.  c   Exprimer son désaccord.

  1. Observez les images.

Visionnez sans le son.

1   Quelles personnes sont parties ?

2   À quel moment de la journée se déroule l’action ?

3   Où se trouve le buffet ?

4   Que fait François chez les Lemoine ?

  1. Quelles sont leurs motivations ?

Visionnez avec le son. Les Lemoine sont venus s’installer dans le Midi pour différentes raisons. Lesquelles ?

1   Ils ne supportaient plus les embouteillages.

2   Il y a du soleil.

3   Laura veut faire ses études à Nice.

4   La vie est plus calme.

5   Corinne a de la famille dans la région.

6   Bernard rêvait de monter un restaurant.

7   Paris est devenu trop cher.

8   Les rapports avec les gens sont plus chaleureux.

  1. Comment est-ce qu’ils l’expriment ?

Trouvez dans les dialogues…

1   un remerciement et un compliment ;

2   une invitation ;

3   une acceptation ;

4   une demande d’information personnelle.

  1. Regardez les photos.

Regardez les expressions et/ou les gestes des personnages. Dites ce qu’ils expriment et retrouvez les répliques.

 foto 2

  1. Faites des hypothèses.

À qui attribuez-vous ces répliques ? Et à quel moment de l’épisode ?

1   Si vous revenez dans le village, passez nous voir au café.

2   Entre voisins, il faut s’entraider.

3   Évidemment. Mais vivre dans une belle région, ça aide…

4   Avec tous ces beaux projets, vous n’allez pas vous ennuyer.

  1. Vous vous en souvenez ?

Enlevez les événements qu’on n’a pas vus. Mettez les autres dans l’ordre et faites un résumé de l’épisode.

1   Bernard veut changer le buffet de place.

2   François reste à dîner chez les Lemoine.

3   Les déménageurs ont cassé quelque chose chez Angèle.

4   Corinne a refusé qu’on démonte le buffet.

5   Bernard et Corinne ont invité François à prendre un verre.

6   François a demandé à Angèle s’ils pouvaient passer par sa terrasse.

7   Le buffet ne pouvait pas passer par la porte.

 Joseph pense que le buffet ne va pas avec le style du pays.

9   Le buffet est resté devant le restaurant.

10   Angèle a accepté que les déménageurs passent par sa terrasse.

11   Laura et Corinne rangent la vaisselle dans le buffet.


GRAMMAIRE (грамматика + упражнения):

Révision : le subjonctif

  • Formation

– Les deux premières personnes du subjonctif pluriel ont la même forme que celles de l’imparfait : Il faut que vous veniez.

– Les quatre autres personnes se forment sur le radical de la troisième personne du pluriel du présent des verbes : vienn-, boiv-, peign-… Il faut qu’ils viennent et qu’ils voient ce village.

– Les terminaisons sont régulières : -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent.

!   Formes irrégulières :

Que je sois, que j’aie, que je puisse, que je veuille, que j’aille, que je fasse, que je sache, que ça vaille, qu’il faille.

  • Emplois du subjonctif

Le subjonctif s’emploie dans une proposition subordonnée après des verbes qui expriment :

– la volonté et le souhait : Je ne veux pas qu’on l’abîme.

– l’obligation : Il est nécessaire que vous passiez nous voir.

– le doute : Je ne crois pas qu’ils puissent y arriver.

– le sentiment et l’appréciation : Je suis content qu’il soit là.

– la probabilité : Il est possible qu’il vienne.

L’infinitif

  • Lorsque le sujet est le même pour les deux verbes, le deuxième verbe se met à l’infinitif : Il ne veut pas démonter le buffet.
  • On emploie aussi l’infinitif après un verbe impersonnel dans les formules à valeur générale : Il faut s’entraider. Il ne faut pas croire tout ce qu’on vous dit.

La préposition sans

Sans peut être suivi :

– d’un nom avec ou sans article : Sans doute, sans l’ombre d’un doute.

Je le ferai, sans faute. Cette situation est sans espoir.

– d’un infinitif : Restez ici sans parler et sans bouger.

Formation des adverbes en -ment

Avec + nom équivaut dans certains cas à l’adverbe en -ment, formé en général sur le féminin de l’adjectif correspondant au nom :

Avec calme = calmement, avec joie = joyeusement, avec discrétion = discrètement.

!   Attention aux adverbes formés sur les adjectifs masculins terminés en -ent et -ant. Ils prennent deux :

Avec patience (patient) = patiemment, et aussi évidemment, méchamment…

Conjonctions suivies du subjonctif

Le subjonctif s’emploie après certaines conjonctions : pour que, afin que, pourvu que, avant que, à condition que, à moins que, jusqu’à ce que, bien que.

Pourvu qu’ils ne cassent rien ! (Souhait.) Je reste ici jusqu’à ce que vous reveniez. (Temps.) Le buffet ne passera pas à moins que vous le démontiez. (Restriction.)

Il passera à condition que vous le démontiez. (Condition : si vous le démontez.)


  1.  Infinitif ou subjonctif ?

Exemple : Le déménageur : Je veux (le démonter). – Je veux le démonter.

Corinne : Mais, moi, je ne veux pas… – Je ne veux pas qu’on le démonte.

1   Joseph : J’aime (faire peur aux gens).

Raymond : Mais moi, je n’aime pas que tu…

2   François : Je veux que tu (rendre un service) à Mme Lemoine.

Angèle : Moi aussi,…

3   Le déménageur : J’ai peur de (ne pas y arriver).

Angèle : Moi aussi, j’ai peur que vous…

4   Bernard : Ça nous ferait plaisir que vous (revenir).

Le déménageur : À moi aussi,…

  1. Elle fait des souhaits.

Cette femme n’est pas heureuse. Dites ce qu’elle voudrait.

Exemple : Son mari ne lui fait que des critiques.

– Elle voudrait que son mari ne lui fasse pas de critiques.

1   Son fils n’est pas souvent à la maison.

2   Sa sœur ne vient jamais la voir.

3   Ses amis ne peuvent pas lui rendre visite.

4   Nous ne lui parlons pas assez souvent.

5   Vous ne lui écrivez pas.

  1. Exprimez des doutes.

Vous ne pensez pas que ces informations sur les habitudes culturelles des Français soient vraies.

Exemple : Je doute que 30 personnes sur 100 visitent des monuments dans l’année.

 Снимок 2 

  1. Sans + infinitif.

Elle n’arrête pas de critiquer son mari. Transformez les phrases comme dans l’exemple.

Exemple : Il rentre à la maison et il ne dit même pas bonjour.

   – Il rentre à la maison sans dire bonjour.

1   Il mange tout ce que je prépare, mais il ne fait jamais de compliments.

2   Il me parle, mais il ne me regarde jamais.

3   Il allume la télévision, mais il ne me demande jamais ce que je veux voir.

 Il invite des gens et il ne me le dit pas.

  1. Conjonctions suivies du subjonctif.

Transformez les phrases pour utiliser une conjonction suivie du subjonctif.

Exemple : Pour faire venir les jeunes, il faut leur proposer ce qui les intéresse.

– Les jeunes viendront à condition qu’on leur propose ce qui les intéresse.

1   Pour faire passer le buffet par les terrasses, il faut demander la permission à Angèle.

2   Ils passeront par la terrasse. Sinon, le buffet ne pourra pas entrer.

3   Le déménageur va partir, mais tous les meubles seront en place avant.

4   Ils iront se coucher quand tout sera en ordre.

5   S’il n’y a pas de nouveaux problèmes, tout sera prêt pour l’ouverture.

  1. Adverbes en -ment.

Transformez l’expression introduite par avec en adverbe.

Exemple :  Il agit avec intelligence. – Il agit intelligemment.

1   Elle parle avec douceur.

2   Ils marchent avec lenteur.

3   Ils agissent avec timidité.

4   Ils se conduisent avec sérieux.

5   Il conduit avec prudence.

6   Il reçoit les félicitations avec simplicité.


VARIATIONS (варианты):

Demander de l’aide ou un service

1   – Est-ce que tu peux rendre un petit service à Mme Lemoine ?

– Mais avec plaisir. Qu’est-ce que je peux faire ?

2   – Je peux te demander quelque chose ? C’est pour Mme Lemoine.

– Mais oui, je t’écoute.

3    – Ça t’ennuierait de rendre service à Mme Lemoine ?

– Mais non, bien au contraire.

4   – Si tu pouvais aider Mme Lemoine…

– Pas de problème.

Faire une invitation, accepter

 – Venez prendre un verre, vous l’avez bien mérité.

– Alors, ça, je ne dis pas non !

 – Vous prendrez bien un verre ?

– Ce n’est pas de refus.

3   – Je vous offre quelque chose à boire ?

– Oui, avec plaisir.

4   – Vous accepterez bien un verre ?

– Mais oui, ça ne se refuse pas.

Faire une invitation, refuser

1   – Venez prendre un verre, vous l’avez bien mérité.

– Non, merci, je suis pressé.

2   – Vous prendrez bien u verre ?

– Non, je vous remercie. Il faut que je parte.

3   – Je vous offre quelque chose à boire ?

– C’est gentil à vous, mais on m’attend.

4   – Vous accepterez bien un verre ?

– Merci, pas maintenant. Une autre fois, peut-être.


CIVILISATION (цивилизация):

                                                              Les monuments de la République

Voici la statue de la République à Paris, sur la place du même nom. Elle porte le bonnet phrygien, le symbole de la liberté des révolutionnaires de 1789.

Trois statues de femmes représentent la devise « liberté… égalité… fraternité ». Autour du piédestal sont illustrées les grandes dates de la Révolution française.

C’est sur la place de la Bastille que s’élevait la prison, symbole du peuple de Paris, révolté, l’a détruite le 14 juillet 1789.

Aujourd’hui, la Colonne de juillet rappelle les trois journées, les trois Glorieuses, qui marquent la fin du règne de Louis XVII. Le génie qui la surmonte symbolise la liberté.

Depuis 1791, le Panthéon reçoit les cendres des grands hommes de la République française. On y a enterré Victor Hugo en 1885 et ramené les cendres d’André Malraux en 1996.

Et voici le palais de l’Élysée, un superbe hôtel particulier du XVIIe siècle. Depuis 1873, c’est la résidence des présidents de la République.

C’est au palais du Luxembourg, construit à l’origine pour Marie de Médicis au début du XVIIe siècle, que siègent les 319 sénateurs.

Enfin, voici l’Assemblée nationale où 577 députés élaborent les lois. Nous entrons dans l’hémicycle où le Président ouvre la séance. Les députés vont discuter les propositions de lois. Et dehors flottent les drapeaux tricolores, symboles de la République.

1 Qu’est-ce que vous avez vu ?Sivilisation 2

 Quels monuments avez-vous vus ?

     a   Parmi ces monuments, dites quels sont ceux que vous avez vus dans le film.

     b   Quels autres monuments avez-vous vus dans le film ?

2   Parmi ces symboles, lesquels avez-vous vus ?

     a   Le drapeau tricolore.

     b   La balance de la justice.

     c   Le bonnet phrygien.

     d   Le génie de la Bastille.

     e   La devise : liberté, égalité, fraternité.

     f   Marianne.

  1. Avez-vous bien suivi ?

1   Que représente le bonnet phrygien ?

2   Pourquoi le peuple de Paris a-t-il attaqué la Bastille le 14 juillet 1789 ?

3   Quels sont les représentants de l’État mentionnés dans le reportage ?

4   Où sont discutées et élaborées les lois ?

5   Quelle est la résidence du président de la République ?

Комментировать

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *